L'avenir de la côte d'Azur

Vous pensiez que l'avenir de notre département serait de devenir :

  • un vaste Las Vegas Français ou un Disneyland[1],
  • la destination préférée des congressistes[2],
  • une immense maison de retraite le long du littoral avec les jeunes actifs logés dans l'arrière pays[3],
  • une technopole[4] que toute la France nous envie,

Que néni, l'avenir c'est le pétrole. Bienvenue à Dallas en Provence, son univers impitoyaaaaaaable

Au large de la Côte, une mine de sel et peut-être du pétrole

Notes

[1] Ou un Estrosiland pour le pendant politique de la souris.

[2] C'est mal barré, Barcelone taille des croupières à notre industrie des congrès.

[3] Avec les transports et la pollution qui vont bien, bien entendu.

[4] Sophia-Antipolis se surnomme la Telecom Valley.

Partage Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Commentaires

1. Le jeudi 17 juillet 2008, 01:24 par FB

Un moment , en lisant ton billet, j'ai cru que tu allais dévoiler le projet pour le 06 de notre liste pour les élections internes à la présidence du MoDem !
Ouf, nous pouvons continuer à réfléchir. Pour l'instant , nous n'avons pas vu une seule goutte de pétrole, alors il nous faut des idées !
A plus

2. Le jeudi 17 juillet 2008, 10:10 par Jean-Philippe GREGOIRE

- "un vaste Las Vegas Français " : ça, c'était l'idée de Jacques Medecin
- "la destination préférée des congressistes" : c'est mal barré, Barcelone taille des croupières à notre industrie des congrès ": je te trouve très injuste avec le travail qui est fait par l'équipe municipale de Cannes (dont le MoDem fait partie je te rappelle)
-"une immense maison de retraite le long du littoral avec les jeunes actifs logés dans l'arrière pays" : et les touristes, Bon Dieu ?
-" une technopole que toute la France nous envie" : ça fait longtemps que c'est une réalité

Le pétrole, on le laisse aux parisiens. Il y en aurait dans le golfe du Lyon, et personne là bas ne veut entendre parler de forage. Pour les mines de sel sous la mer, c'est connu depuis très longtemps : c'est une des explications de la salinité importante de la méditerranée.

Au fait, et toi, tu le vois comment l'avenir de la Côte d'Azur ? En orange ?

3. Le jeudi 17 juillet 2008, 19:49 par Cedric Augustin

@Jean Philippe : qu'il y ait d'un gens qui bosse pour Cannes et son palais ne fait aucun doute, par contre de là à ce que tout le département se spécialise. Il suffit de voir les difficultés de Nice Acropolis ou le manque d'ambition d'Antibes, pour ne pas généraliser une réussite cannoise en réussite départementale. Et puis que je sache, le deuxième plus gros évènement après le festival de Cannes était le congrès international du GSM qui est parti il y a quelques années à Barcelone, où vont travailler nos spécialistes locaux de l'évènementiel d'ailleurs.

Pour ce qui est de l'orange, oui, le soir sur l'Estérel...

4. Le vendredi 18 juillet 2008, 17:44 par Jean-Philippe GREGOIRE

@ Cédric : non, je te peux pas te laisser dire des choses comme ça. Pas de crépuscule du MoDem sur le 06, au contraire, un soleil radieux qui se lève !

5. Le samedi 19 juillet 2008, 23:31 par ecodor

Si je peux me permettre, Cedric, la Côte d'azur est déjà l'ensemble de tes constatations, mais l'atout majeur en dehors de la mer (polluée malgré tout pour des années) et du soleil généreux, c'est la beauté de ses paysages, malgré la grande variété en France, 2 endroits seulement ont des montagnes qui se jettent directement dans la mer permettant une vue dégagée sur l'horizon . Des villes côtières à moins d'une heure des plaisirs de la montagne. Tous les loisirs y sont possible, certains gratuitement.
Alors aux humains de prendre conscience de ne pas détruire inutilement ces merveilles.
Quant aux spécialistes de l'évènementiel , ils sont changeants de lieu régulièrement, il faut des nouvelles locomotives, Barcelone, Marbella, Marrakech, etc..ils reviendront sur la Côte qui ne manque pas d'eau par exemple. A ne pas gaspiller cependant...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet