Je suis interpellé sur le fil twitter précédent qui évoque la République impuissante et auquel j'avais répondu. Les faits évoqués sont pertinents, mais la conclusion me semble partiellement erronée :

  1. On ne peut pas attendre que l'État et la République aient la même célérité que les évènements et l'actualité. Le temps judiciaire, parlementaire, gouvernementale est un temps long, très, très long en regard du temps médiatique, populaire, et des réseaux sociaux.
  2. Les fondements de la République ne peuvent pas et ne doivent pas varier au grès de l'actualité.

La laïcité est de mon point de vue le 4e pilier de notre République après la liberté, l'égalité et la fraternité. C'est un concept très jeune de notre République et c'est le plus fragile et complexe, car il n'y a pas grand monde qui le partage avec notre pays.

C'est pourquoi @EmmanuelMacron passe son temps à défendre la laïcité à l'étranger. De même dans notre pays, il faut aussi défendre la laïcité constamment contre les différents séparatisme portés par les extrêmes politique mais aussi les militants religieux.

Pour défendre la liberté de se moquer des religions et ceux qui se moquent, il faut d'abord que le concept de laïcité soit réaffirmé, car il protège les religions et les croyants. La difficulté est que les autres pays confondent laïcité et anti-religieux.

La laïcité étant un concept quasi franco-français, récent et complexe, il est constamment dénaturé, détourné, incompris et mal utilisé. Est-on capable de la défendre comme les 3 autres piliers de notre République ?