Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

On vous recommande

Des films, resto, spectacles ou bouquin que j'ai aimé et que je vous recommande.

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 5 décembre 2013

Stopmotion: l'homme en fil de fer habité par la musique

Très, très belle réalisation artistique en stopmotion


source

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 29 octobre 2013

Tokyo Godfathers: un manga exceptionnel

Dans le domaine des manga grand public, il n'y a pas que Hayao Miyazaki[1], quelques autres auteurs de qualité utilisent ce mode d'expression et ses codes pour traiter de sujets très profonds, tout en les rendant plus accessibles qu'avec un film, car un des avantage du dessin animé, c'est la possibilité de surjouer les expressions sans pour autant rendre le film stupide.

J'ai découvert totalement par hasard le film Tokyo Godfathers de Satoshi Kon. Ce film est certes un dessin animé, mais ne s'adresse pas tant que ça aux enfants. Bien que sans aucune violence ou autres scène dérangeantes pour les jeunes esprits, ce film traite de sujets difficiles d'accès au jeune public, sans pour autant les empêcher de regarder et apprécier le film.

C'est l'histoire de 2 clochards vivant avec une petite fille, à Tokyo la veille de noël. Ils découvrent un bébé abandonné dans la neige. Commence alors la recherche des parents à travers la ville. Le film aborde la misère, l'homosexualité (un des 2 clochard est un travesti), la famille, la déchéance sociale... le tout avec des graphismes très recherchés qui nous immergent dans la capitale nippone.

J'ai vraiment aimé la complexité des personnages et de leur histoire. On s'attache facilement à eux et on les suit dans leurs aventures en espérant qu'ils y arriveront. Un très chouette film (à partir de 12 ans je dirais pour que les jeunes puissent l’apprécier).

Note

[1] Dont je suis un grand fan.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 22 octobre 2013

Petite virée en Espagne

Pour ces vacances scolaires, nous n'avions qu'une semaine de dispo[1] et mon épouse nous a concocté sur le pouce une virée en Espagne. Pour l'instant nous sommes dans un grand hôtel à 2 pas du parc d'attraction Port Aventura à Salou.

Nous venons de passer 2 jours à nous éclater, exploser, escaguasser... la tronche dans des manèges de tarés. Mes enfants et mon épouse ont réussi à me faire monter dans des trucs improbables, où le bon sens aurait dut m'interdire de m'approcher ne serait-ce que du portillon d'entrée. Pourtant je suis monté dedans. Je suis ressorti les jambes flageolantes et aphone tellement j'avais gueulé, mais je suis encore en vie.

Après ces mésaventures plus ou moins volontaires, nous avons passé la journée d'aujourd'hui à ne rien faire. De la bulle intensive, avec piscine, bulles et chaleurs humide ou sèche. Et demain nous partons faire un tour dans la capitale économique, à Barcelone.

Un conseil si vous voulez venir dans ce parc, les vacances de la Toussaint c'est le moment idéal, il ne fait pas trop chaud, mais encore suffisamment pour sécher au sortir de certains manèges aqueux[2], il n'y a pas trop de monde[3].

Les vacances continuent...

Notes

[1] Boulot par dessus la tête, désorganisation, dernière minute, activités des enfants...

[2] Prévoir d'être trempé, complètement.

[3] Même s'il semble que pour certains manèges, l'attente soit organisée et imposée, comme s'ils voulaient promouvoir les pass express qui permettent de passer devant tout le monde.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 16 mars 2013

Lire est un plaisir

Lire est un plaisir

Lire est un plaisir
Qu'on lise vite ou doucement
Il faut prendre notre temps
Lire est un loisir
Qui ne doit pas nous étourdir
Mais nous éblouir

Poésie de ma fille pour un concours municipal. Je n'ai pas tout compris, mais il semblerait quelqu'un de son école ait jugé que ce n'était pas assez bien[1]... Ce n'est pas grave, elle aura probablement plus de lecteurs ici que dans le hall de la mairie. En plus son papa qui essaye laborieusement d'écrire en ce moment[2], adorrrrrrrrrrrrrrrrrre le propos qui est une magnifique illustration de ce que j’essaie de transmettre à mes enfants[3].

Notes

[1] Pour une histoire de phautte d'eaurtaugraf, il y en a qui vraiment s'attachent à des détails... on voit bien qu'ils ne lisent pas mon blogs ;)

[2] Ça avance bien, bientôt je pourrai vous montrer les premiers chapitres, que j'écris justement en pensant à ma fille en train de les lire.

[3] Mais j'ai du mal, car l'école transmet plutôt l'idée que la lecture est une obligation et une contrainte.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 3 mars 2013

Il y a des commerçants chez qui on a envie de dépenser ses sous

L'autre jour, pas tout à fait réveillé et surtout passablement à la bourre, donc un peu stress, je met du gazole dans le réservoir de mon 2 roues. C'est en effet possible, car contrairement aux voitures qui ont un tube de remplissage différent selon le carburant[1], et donc permettent aux étourdis de s’apercevoir qu'il y a un truc qui cloche, les 2 roues ont un bête trou pour leur réservoir.

Instant de panique.

La caissière de la station service, a tout de suite appelé son patron gérant de la station qui à l'aide d'un tuyau m'a siphonné le gazole du réservoir en moins de temps qu'il ne m'en faut pour écrire ce billet. Et hop, plus qu'à refaire le plein avec du sans plomb 95 et me revoilà parti au boulot.

Alors certes mon épouse me fait régulièrement remarquer que cette station Avia de St Laurent du Var est de 4 à 8 centimes plus chère au litre qu'au super marcher[2], mais combien vaut un tel service ? Il n'y a pas photo pour moi, et je continuerai à dépenser quelques € par mois en plus pour ça, d'autant que l'on est tjs bien accueilli[3].

Notes

[1] Les poignées des pompes de carburant n'ont pas les mêmes tubes et donc il est en principe difficile de mettre du gazole dans une voiture essence, car le pistolet ne rentre pas bien.

[2] L'écart fluctue, selon la saison ou les variation du prix du carburant.

[3] Je sais je me répète, je l'ai déjà dit en 2010.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 20 décembre 2012

Bilbon le Hobbit: un voyage inattendu, pas vraiement un film pour enfant

Quant on aime l'héroic fantasy[1], il est difficile de faire l'impasse sur le dernier film de Peter Jackson, The Hobbit: un voyage inattendu.

Fans inconditionnels du seigneur des anneaux, mon épouse et moi même attendions avec une grande impatience que mes enfants aient enfin l'âge de pouvoir découvrir cet univers. Nous avions offert au fiston le livre de Bilbon[2] et rendu accessible dans la bibliothèque la trilogie de l'anneau, tout en étant conscient que ces ouvrages sont difficiles d'accès. En effet, si les aventures de bilbon tiennent dans un seul cours roman, la trilogie elle est un ouvrage long, qui détaille l'univers. Il faut avoir envie de le lire pour subir les longues descriptions des univers ou les poèmes, des nains ou des Elfes.

Même si aujourd'hui les enfants[3] regardent n'importe quoi à la télé, il me semble que ces films de Peter Jackson ne sont pas destinés aux enfants. L'univers de Bilbon et du seigneur des anneaux qui a été inventé par Tolkien[4] est un univers complexe, avec des personnages complexes et difficilement accessibles aux enfants qui fonctionnent avec des schémas manichéens. Le plus complexe de ces personnages étant Golum, qui occupe un rôle central dans les 2 œuvres. Il est à noter qu'il a beaucoup impressionné mon fils, ce qui n'est pas étonnant, car la schizophrénie n'est pas un truc d'enfant, ni même d'adolescent.

Mais je ne vous cacherai pas que nous nous sommes régalés avec ce premier opus de Bilbon. Clairement, l'objectif est de faire le lien avec la trilogie. On a un sentiment de déjà vu, voulu par les auteurs du film. On y retrouve bien sûr les personnages, mais aussi les décors grandioses de la NouvelleZélande. L'introduction étant délibérément un clone de celle du seigneur des anneaux.

Une différence importante dans cette continuité, est l'utilisation de la 3D. On sent, parfoit presque un peu trop, que les cadrages et certaines scènes sont conçues pour profiter de la technologie, avec par exemple des premiers plan inutiles hormis pour les effets de relief. Mais bon, c'est du chipotage, car ça le fait super bien.

Nous sommes rentré à la maison avec une furieuse envie de revoir la trilogie de l'anneau, histoire de patienter jusqu'en décembre 2013 pour le 2ème opus[5]. Le coffret 12 DVD en version longue[6], n'a qu'à bien se tenir, au premier weekend pluvieux il va y avoir des séances dantesques sur grand écran à la maison !

Notes

[1] L'heroic fantasy, ou fantastique médiéval est un type littéraire ou cinématographique qui se déroule dans un univers médiéval avec de la magie et des créatures fantastiques.

[2] Il y a eu plusieurs traduction du nom du héros, tantôt Bilbo, tantôt Bilbon.

[3] Ceux des autres, pas les miens !

[4] Tolkien était un linguiste qui a voulu inventé une mythologie à l'Angleterre. Il a mis plusieurs décennies à construire ces univers.

[5] et mis 2014 pour le 3ème.

[6] En version longue chacun des épisodes du Seigneur des anneaux fait entre 3h40 et 3h50, plus autant de bonus.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 11 septembre 2012

Le doodle de Google pour le 46ème aniversaire de Star Trek

Si le 08 septembre vous n'avez pas eu l'occasion de jouer avec, voici le "doodle"[1] du samedi 8 septembre pour le 46ème anniversaire de Star Trek[2]. Cliquez sur le lien ci dessous si vous voulez jouer avec, ou regardez la vidéo.

http://www.google.com/doodles/46th-anniversary-of-star-treks-1st-broadcast

Notes

[1] Google appel ainsi les logos de commémoration de date. Certain sont juste des habillages du mot "Google" présent sur la page du moteur de recherche, d'autres sont de vraies applications intéractives.

[2] La plus part des geeks sont des fan de Star Trek, donc difficile pour une société de geek de faire l'impasse, et pour moi aussi.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 26 juillet 2012

On peut faire le pitre n'importe où

Si, si c'est vrai. Le weekend dernier j'ai emmené ma petite famille faire de la plongée à Villefranche sur mer, dans le club Rand'eau évasion et nous avons croisé pour l'occasion une charmante photographe qui en plus est assez douée (voir sa page Facebook) qui m'a pris en photo en train de faire des pitreries sous l'eau:

En principe on ne fait pas de la plongée la tête en bas et l'on garde son masque, mais ça c'est quand on fait les choses normalement ;) Mais je sais aussi me tenir, histoire de ne pas faire fuir les poissons, car accessoirement, c'est un peu eux que l'on vient voir quand on plonge.

J'ai été étonné par la profusion et la bonne taille des poissons et surtout leur totale confiance dans les plongeurs, puisque des sars ou des saupes se promenaient à moins d'un mètre, et même un mérou à moins de 2, sans parler des bancs de castagnoles que l'on traverse en les dérangeant à peine. Que du bonheur.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 14 juillet 2012

Parkour à Nice

Vous connaissez le parkour ?

C'est une manière athlétique de se déplacer dans le milieu urbain telle que les gens ne le feraient pas. Ci-dessous une vidéo pour illustrer.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 6 juillet 2012

Star Trek Aurora, le film sous-titré en français

Star Trek Aurora est un film d'animation de 55min écrit et réalisé par un fan de l'univers de Star Trek, extrêmement doué, Tim Vining. L'action se passe autour de Kara Carpenter, capitaine d'un petit vaisseau de fret, en 2270, soit juste après la fin des aventures du capitaine Kirk.

J'ai été tellement enthousiasmé par ce film, que j'ai voulu contribuer en proposant de faire les sous-titres en français et j'ai contaminé une collègue (FitzCorwin) en lui demandant de faire la relecture de mes traductions.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 25 juin 2012

Le futur de l'intéraction avec l'ordinateur arrive enfin

Le Leapmotion est un capteur de mouvement en temps réel absolument époustouflant.

Au vu de sa taille, de son prix de $70 et de son efficacité, on peut s'attendre à ce qu'il arrive rapidement dans les prochains ordinateurs portables et les consoles, mais pas que là, car tous les créateurs savent comme il est frustrant d'être limité à la souris, qui n'est que la transposition d'un seul doigt, alors que nous en avons 10.

C'est clairement un grand pas en avant dans l’interaction avec les ordinateurs.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 25 avril 2012

Le blues de toi

Une très jolie chanson d'amour que j'ai redécouvert par hasard: Le blues de toi de Florent Pagny.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 11 janvier 2012

Regarder sous les jupes des filles

Lorsque j'ai montré ce visuel à mon épouse, elle m'a demandé si on ne pouvait pas déplacer la caméra car ça faisait un peu trop voyeur. C'est ce qui est magique dans cette photo d'art des rues. Du Street art de très haute qualité, qui interpelle le passant, sans pour autant enlaidir le mur qui l'héberge[1].

Va t-on prendre un jour conscience de ce que représente jour après jour le grignotage de nos libertés individuelles, grignotage qui se fait apparemment sans aucun retour sur investissement. Des millions d'euro dépensés dans ces caméras, pour quoi au final ? Mettre plus facilement des PV de stationnement !

Et le sujet de la sécurité est vaste, il ne recouvre pas seulement les caméra de surveillance. On en cause demain, jeudi à partir de 19h30, au Café Démocrate de Nice, à la Brasserie Borriglione.

Note

[1] Car c'est une photo d'un mur avec un graffiti réalisé par l'artiste (dont je n'ai pas trouvé le crédit).

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 5 décembre 2011

Sortie du nucléaire ? Chiche !

Lorsque je cherche un visuel pour les cafés démocrates, il est rare que je tombe sur une image qui exprime autant l'idée qui est sous-jacente dans le titre choisi par Christophe pour le prochain CafDem.

La centrale de Rancho Seco (Californie) près de la centrale nucléaire © ADEME, photo Alain Liébard (trouvée ici)

Les cheminées éteintes d'une centrale nucléaire désaffectée avec au premier plan un champ de panneaux solaire. Le message est clair. Aucune retouche ou recadrage de l'image n'est nécessaire.

Venez vous instruire et partager lors du prochain CafDem, jeudi 08 décembre à 19h30 à Nice, brasserie Borriglionne.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 8 juillet 2011

Tour de France à la voile 2011

Je viens de découvrir que Canal+ proposait tous les jours de petits reportages sur le tour de France à la voile, et je trouve cela génial.

Pour avoir eut la chance de faire quelques étapes de cette fameuse régate[1], je me souvient comme nous étions en attente d'une couverture médiatique susceptible d'aider à trouver des sponsors.

Le tour de France à la voile est LA régate totale, avec des parcours côtier bien sûr, d'une journée à plusieurs jours, mais aussi des parcours banane[2] Les équipages doivent tout connaitre : la régate, la météo, les courants, l'improvisation car ça casse aussi ces bateaux, la physiologie pour économiser ses forces, le travail d'équipe... C'est une belle école, très belle.

Je vous invite à découvrir quelques un de ces reportage de 5 à 10 min qui sont très bien fait.

http://www.canalplus.fr/c-sport/c-a...

Notes

[1] En 1998, j'ai pu écourter de quelques semaines mon service militaire pour participer à 3 étapes en Normandie.

[2] On tourne autour de bouées en flottille serrée, comme en dériveur.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 26 mai 2011

Activitée nocturne...

... suspecte.

Activité nocturne suspecte

Excellent recueil de nouvelles, mais à ne pas lire lorsque l'on est dépressif.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 19 avril 2011

Prochain Café Démocrate : Union pour la Méditerranée et printemps arabes

Prochain café démocrate, jeudi 21 avril à 19h30 Brasserie Borriglione à Nice : "L'Union Pour la Méditerranée accompagnera-t-elle les printemps arabes ou n'y survivra-t-elle pas ?"

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

- page 2 de 4 -