Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de congres-udf-modem-2007 a donné 9 résultats.

dimanche 2 décembre 2007

Organisation des élections internes du MoDem

Une question importante portait sur l'organisation des votes maintenant que notre mouvement dispose de statuts et on l'espère d'un règlement démocrate dans les jours qui viennent[1].

François Bayrou a rappelé que toute élection supposent une compétition et des tensions, et surtout de donner du temps pour faire campagne, ce qui n'est pas vraiment compatible avec les échéances municipales qui approchent. Il a demandé que nous soyons en mode de rassemblement et non de compétition interne, aussi légitime que puisse être cette compétition.

Il propose donc de procéder à un vote par correspondance pour le conseil national (350 personnes), composé uniquement d'élus à la proportionnelle régionale. Ce scrutin devrait être organisé à partir du 15 décembre avec une élection jusqu'à la fin de l'année afin de pouvoir réunir ce conseil dès janvier.

Pour la conférence nationale (3000 personnes) la proposition est de faire les élections en avril après les élections municipales. D'ici là une organisations provisoires dans toutes les Mouvements départementaux sera mise en place, avec représentation de toutes les sensibilités d'adhérents[2]. Les votes dans les mouvements départementaux et les élections des présidents se déroulerons en avril, après les municipales.

Notes

[1] Le règlement intérieur devait être soumis au vote, mais il n'a pas été présenté.

[2] Encore ces précautions qui répondent aux critiques dans certains départements de verrouillage par les UDF en place. Normalement il n'y a maintenant plus de différence entre les militants UDF et MoDem, les UDF étant tous d'office MoDem.

Tag : congres-udf-modem-2007

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

De la démocratie à l'efficacité

Le congrès reprend en apportant quelques modifications aux chartes. Comme la veille, François Bayrou dirige de main de fer les interventions. Gare aux militants qui prennent la parole pour dire quelque chose hors sujet. Mouché. La salle est sollicitée pour valider les modifications proposées par le président, qui rédige à la volée les reformulation et les soumet au vote dans la foulée. Ce fonctionnement directif est évidement le plus efficace, mais pas forcément le plus respectueux, certaines mauvaises langues diront pas forcément le plus démocratique.

François Bayrou a poussé ce mode de fonctionnement à son maximum en faisant adopter une charte des valeurs qu'il a lu à la tribune, différente de celle distribuée au membres du congrès. A la question de savoir pourquoi, il a répondu que le document de synthèse des travaux sur cette charte, à force de réécriture, était du marshmallow grammatical. La salle a bien sûr voté le texte, à une écrasante majorité, mais avec pour une fois une minorité réelle de contre. Je n'ai pas pris part au vote étant à la table de presse pour rédiger ce billet, mais je l'aurais voté. En fait j'aurais voté pour l'idée que François Bayrou a de cette charte qui me convient, mais la méthode est limite. Doit-on, parce que le chrono tourne, parce que le président dispose d'un soutien indéfectible des militants, parce qu'il faut nécessairement être efficace pour avancer, doit-on naviguer à la limite des principes démocratique ?

J'aime à penser que ce fonctionnement directif ne sera pas le fonctionnement par défaut. Je le tolère, je le défend même, parce que je vais dans le même sens que François Bayrou, à la recherche d'efficacité pour ce Mouvement Démocrate qui a déjà trop attendu pour se mettre en ordre de bataille, mais une fois notre mouvement organisé, je voudrais qu'il ne soit plus nécessaire d'avoir recours à ces fonctionnements.

Tag : congres-udf-modem-2007

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Mais on se croirait à l'UMP ici !

J'ai passé l'essentiel du congrès à la table presse afin de disposer d'un accès internet pour approvisionner le blog en informations. Je suis arrivé au moment où François Bayrou entrait sous une standing ovation digne d'une campagne électorale. Une journaliste s'est exclamé alors « Mais on se croirait à l'UMP ici ! »

François Bayrou était le seul candidat à la présidence du Mouvement Démocrate. Il a été élu par 3808 voix pour 3933 votants.

Il a ensuite présenté sont exécutif provisoire et ce fut une ovation de près d'une minute lorsque Anne-Marie Comparini a été cité. Jean Lassale, Corine Lepage et Quiteri Delmas ont également été chaudement applaudis. François Bayrou a souligné qu'il avait besoin de jeunes dans son équipe provisoire.

Le vote de la confiance au nouveau président et à son équipe a été voté sans opposition et 2 abstentions.

Tag : congres-udf-modem-2007

 

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 1 décembre 2007

Le nouveau site du MoDem

Le nouveau site web du Mouvement Démocrate est en ligne depuis cette nuit.


www.mouvementdemocrate.fr

C'est la nouvelle plate forme qui est ouverte et non plus la version alpha comme jusqu'à présent. On y retrouve notamment tous les amendement en cours de discussion quasiment en direct.

Le fils RSS du site est de retour, ce qui va permettre de l'ajouter au site fédéral.

Tag : congres-udf-modem-2007

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Le congrès fondateur du Mouvement Démocrate

Après le congrès de l'UDF, nous avons, comme d'habitude, passé la soirée à parler politique et ce matin, le réveil a été dur. Lorsque nous sommes arrivé, plusieurs centaines de personnes faisaient la queue pour s'inscrire en papotant sur leur commune, circonscription ou département, de comment cela se passe, ou ne se passe pas, le tout dans la bonne humeur malgré l'attente.

Vers midi nous sommes enfin entré dans le palais et sommes arrivé en plein dans la discution sur les amendements aux statuts qui battait sont plein.

Les votes à main levé sont impressionnants lorsque 4000 mains se lèvent pour voter les amendements à la majorité écrasante. Même si certains amendements étaient très discutés, la majorité a tjs été évidente. François Bayrou n'a pas hésité à se moquer de lui, lorsqu'il ne se privait pas d'orienter ouvertement les votes en donnant son avis juste avant le vote, en rabâchant sa position et en faisant rire la salle en disant qu'il n'influençait pas du tout le vote.

Il est clair que les statuts, sur lesquels François Bayrou a participé, seront ceux qu'il veut. Il a extrait des amendements et débats, les bonnes idée ou celles susceptibles de faire plaisir aux adhérents. C'est un vrai travail d'ouverture d'esprit comme François Bayrou l'a toujours fait, c'est à dire une ligne très ferme du président qu'il explique et toute latitude autour de cette ligne mise en débat. On aime, on aime pas, je trouve en tout cas que ça a le mérite d'être clair, surtout qu'il l'explique. J'apprécie.

C'est un véritable ateliers de travail sur les statuts qui s'est tenu avec 4000 personnes pour extraire le meilleur des 83 amendements. C'est un travail colossale, durant plus de 10h, avec une démarche pédagogique évidente du président pour justifier de sa position, lui assurant par la même une grande majorité de personnes qui votaient avec lui.

Dans le même temps, l'équipe internet a travaillé d'arrache pied pour présenter ce matin le nouveau site web sur lequel sont proposées, quasiment en temps réel les amendements votés. Un travail impressionnant.

Tag : congres-udf-modem-2007

 

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 30 novembre 2007

Congrès de l'UDF - Villepinte 30/11/2007

A quelle sauce...

Avant de venir, nous n'avions aucune information sur le déroulement de ce congrès. La motion soumise au vote nous a été donnée à l'entrée. Une seule. Dans la lignée de celle voté par le congrès national de l'UDF au lendemain de l'élection présidentielle. Si je fais personnellement totalement confiance en François Bayrou pour présider au futur du MoDem et de l'UDF, je reste dubitatif sur notre incapacité à communiquer sur le contenu avant que les gens ne prennent leur billet de train ou d'avion.

Le congrès extraordinaire de l'UDF commence.

François Bayrou à refait tout l'historique de l'UDF en soulignant à chaque fois que cela était possible, qu'à chaque changement il y avait des force de résistance pour conserver ce qui était avant[1].

Le mot clé mis en exergue par Bayrou est "construire" dont il a rappelé la racine : couche par couche.

"L'UDF est une forme politique du passé", il faut laisser jaillir le renouveau, laisser tomber l'écorce pour qu'une nouvelle génération émerge prend-t-il comme métaphore. Toutes les organisations politiques cèdent à l'obsolescence. Les socialiste sont aussi en fin de cycle, et il devrons, eux aussi se réformer, même si certain ne le veulent pas. Chirac l'a fait pour batir le RPR et remplacer l'UDR.

"La démarche que nous entreprendrons demain est dans la continuité du congrès de l'UDF de février 2006, lorsque l'UDF à choisi d'être un parti libre" (applaudissements). "Nous étions bloqués, nous serons libérés, nous étions sujets, nous serons autonomes".

François Bayrou fait des efforts, constants, pour faire le lien avec le projet du MoDem et notamment le projet de société qui nous caractérise : liberté, égalité, fraternité, par opposition au modèle de société inégalitaire croissance qui nous est proposé aujourd'hui.

Il a ensuite présenté la motion, rédigée par le bureau exécutif, qui sera soumise au vote par la suite.


"Je n'ai jamais pensé la vie en terme de garantie, mais en terme de dynamique."

Questions de la salle et prise de parole

Didier Bariani à pris la parole pour dire qu'il resterait dans la maison, ce qui n'était pas évident suite à sa prise de parole à Seignosse, et il semble avoir fait un pas important vers le projet de Bayrou qu'il ne partageait pas. Il a souligné les efforts fait par les Verts qui nous avaient rejoint, sous entendant que nous devions en faire tout autant pour vivre ensemble.

Question sur le financement : comment va être attribué les subventions publiques issue des voix gagnées par les candidats qui se sont présentés sous l'étiquette MoDem ? Réponse, si la motion est votée, alors la caisse de l'UDF et du MoDem est la même, puisque c'est le MoDem qui gère les intérêts de l'UDF.

Prise de parole de Gille Artigue : "j'aurais préféré que la fidélité soit récompensé plutôt que sanctionnée".

Après plusieures prises de parole élogieuse à l'endroit de François Bayrou, il a voulu nous faire croire qu'il était modeste en rappelant qu'il n'aimait pas le culte de la personnalité. Par contre a rappelé une idée forte, déjà soufflée à Seignosse : ce n'est pas des militants qui le suivent dont on a besoin, mais d'être autonomes, rappelant son passé d'autogestionnaire.

Thierry Cornillet, député européen, a demandé de ne pas saborder le parti, avec un discourt pas très clair pour demander de ne pas fusiller ceux qui respect leur engagement précédents de centre droit.

Jean Arthuis présente une autre motion qui vise à conserver l'UDF. De même Thierry Benoit, dans la continuité de son intervention à Seignosse, est allé jusqu'à envisagé de présenter une motion pour que l'UDF reste indépendante du MoDem. Il ne la présentera pas finalement et annonce son soutien au texte de Jean arthuis et son départ de l'UDF si elle se dissoud dans le MoDem. La salle, rappelée à l'ordre par François Bayrou pour ne pas le siffler, lui faisait des gestes d'adieu de la main... Pour la deuxième fois, François Bayrou lui a rappelé qu'il avait été élu avec des voix du centre et de la gauche face à un candidat de l'UMP. Casséééééé.

Pour rétablir la parité des intervenant, une série de femmes, élues, militantes de longue date ou toutes récentes, jeunes ou plus âgées, ont pris la parole et ce fut une unanimité en faveur de la dissolution de l'UDF dans le MoDem[2]. Un appel à la création d'un mouvement de masse en lieu et place du parti de notable qu'était l'UDF. Un rappel que les nouveau militants ne sont pas forcément des gens de gauche, que les élu(e)s n'ont pas changé, que ce soit UDF ou MoDem font le même boulot.

D'autres personnalités ont pris la parole pour motiver la création du MoDem, comme Marielle de Sarnez, Jean Lassale, Jaqueline Gourault ou Michel Mercier.

Vote de la résolution

La motion suivante (modification en gras) a été adoptée, avec 36 contres, 7 abstentions et tout le reste de la salle pour (1500 à 2000 personnes) :

L’UDF, formation politique au titre de l’article 4 de la Constitution, est membre fondateur du Mouvement Démocrate auquel elle adhère, pour une période transitoire de trois ans en tant que personne morale. A dater du 1er décembre 2007, tout adhérent de l’UDF est adhérent du Mouvement Démocrate.
L’UDF délègue aux instances du Mouvement Démocrate la responsabilité de l’action et de l’expression communes. Les autres instances nationales et locales de l’UDF s’intègrent aux instances correspondantes du Mouvement Démocrate.
Pendant cette période transitoire, les intérêts juridiques, matériels et moraux (les idées et les valeurs) de l’UDF seront garantis et administrés par un bureau de vingt à trente membres désignés par le Congrès, sur proposition du Président dont le mandat est prorogé.

Notes

[1] clin d'oeil à Thierry Benoit qui a souhaité déposer une contre motion qui n'a été diffusée que sur internet, pour conserver l'UDF telle que.

[2] Les femmes ont elles plus de bon sens ?

Tag : congres-udf-modem-2007

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Les provinciaux à la capitale : l'assemblée nationale

Pour le congrès de l'UDF qui se tient ce vendredi, nous sommes arrivés avec Fabien hier soir, évitant pour le coup l'interview de Srkz. Ce n'est pas grave, les arguments pour justifier de la disparition des 35h sont sans intérêt. Nous reculons encore une fois, en perdant des avancées sans même savoir ce que l'on gagne à la place (lecture ici et pour rappeler que Srkz marche à reculon).

Ce matin, nous avons eut la possibilité de faire une visite de l'assemblée nationale. Pour des militants c'est un moment magique pour la première fois de découvrir le coeur de la république. Fabien c'est moqué de moi en disant que j'avais la tête du ravi du village en sortant de l'assemblée nationale.

Un lieu chargé de symboles, chargé d'histoire. Le fonctionnaire de l'assemblée qui nous faisait visiter semblait se délecter de nous montrer tous ces détails historiques, ces habitudes des parlementaires, ces anecdotes... Il nous expliquait le sens du protocole, son histoire, assumée depuis la royauté.

Il nous a souhaité d'y revenir en nous raccompagnant vers la sortie...

Tag : congres-udf-modem-2007

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

J'y serais

Je fais partie des privilégiés qui iront aux congrès de l'UDF et du MoDem, à Villepinte, de vendredi à dimanche. Si c'est possible et s'il y a matière, nous tacherons avec Fabien de vous mettre en ligne quelques cartes postales de là bas.

Pour ceux qui sont intéressés, voici mes orientations de vote à priori (mais cela pourrait changer en fonction du déroulement du congrès) :

  • Dissolution de l'UDF dans le MoDem. Pas de courant ou autre montage similaire.
  • Conservation de la marque UDF pour la protéger au sein du MoDem pendant une période transitoire.
  • Vote de l'organisation des pouvoirs et des contres pouvoirs dans les statuts, tel que proposé par les Démocrates en Mouvement.
  • Soutien de mon amendement (si possible) ou de ceux proches concernant les fédérations thématique.

Et bien sûr, en marge des votes, tout plein de rencontres.

Aller, il est tard, demain la journée sera longue.

Tag : congres-udf-modem-2007

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 28 novembre 2007

Proposition d'amendement aux statuts du MoDem concernant les fédérations

Dans le cadre du congrès du Mouvement Démocrate, un travail intense sur les statuts a été réalisé par de nombreux militants dont une partie du travail est visible sur e-soutiens.

J'ai proposé une version de statuts et maintenant un amendement à la dernière version des statuts disponible sur le site du congrès, qui concerne l'organisation des fédérations et notamment des fédérations thématiques.

Pour qu'un amendement puisse être discuté lors du congrès, il doit être soutenu par au moins 10 adhérents du MoDem et transmit à l'organisation avant ce soir minuit.

Je vous invite donc à me faire part de vos commentaires et éventuels soutiens au projet d'amendement proposé en pièce jointe (fournir par retour de mail vos nom, prénom, email et adresse ou numéro d'adhérent pour les soutiens).

Références complémentaires :

Ci dessous cette proposition au format PDF et au format doc. A vous lire.

Cedric

Edit: Une version modifiée vient d'être envoyé comme amendement à minuit, avec de légères modifications dans le préambule pour tenir compte des commentaires ci dessous.

Tag : congres-udf-modem-2007

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux