J'ai reçu comme tous les adhérents du MoDem une missive m'invitant à voter pour entériner ou pas la nomination par "le national" des têtes de liste pour les élections européennes. J'ai bien failli ne pas voter, car ce vote même m'apparait comme une anomalie.

Je m'interrogeai en lisant la missive m'appelant à voter et puis j'ai lu le billet d'Hervé Torchet qui exprime aussi à sa façon son sentiment de malaise. A quoi rime ce vote ? Soit on demande leur avis aux adhérents, soit on ne leur demande pas. Dans le premier cas cela implique une campagne interne, dans le deuxième cas on explique pourquoi on ne leur demande par leur avis. Ce vote, couteux en plus, ne sert à rien et ne fait pas avancer la démocratie interne.

Alors bien sûr, le vote était accompagné d'une analyse complète et intéressante du contexte du prochain scrutin, mais cela reste un outil de décision pour désigner les têtes de liste, pas vraiment une raison d'appeler les adhérents à voter sur ce texte. Il est cependant intéressant pour une foi qu'un tel document soit mis à la disposition des adhérents.

Il y a une autre anomalie notée lors de cet appel à voter. Le document soumis fait un lien direct de filiation entre l'UDF et le MoDem. Or au quotidien, je peux vous dire que les 2 entités sont réellement différentes, du moins localement. La question que pose se document pourrait être de la différence entre ces 2 entités telle qu'elle est perçu tout en haut de l'organigramme de notre mouvement ?

Ce n'est pas grand chose, mais c'est dommage. J'aurais aimé me réjouir de la mise en place d'un outil moderne de consultation de adhérents, au lieu de ça je chipote sur des vétilles démocratiques ou d'identité.