Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 31 octobre 2022

Deux visions de la femme et de l'éducation des garçons

Pour suivre le raisonnement que je vais faire, il faut d'abord accepter le postulat suivant: "les hommes sont intrinsèquement des obsédés sexuels". Si vous n'êtes pas d'accord avec ce postulat, la suite du raisonnement ne tient pas bien. Donc je part du principe que vous l'avez accepté.

  1. Il existe un modèle de société, où la femme est en danger dès qu'elle est en présence d'hommes. Il faut donc protéger les femmes en les isolant des hommes en lesquels elles ne peuvent avoir confiance, ou alors les rendre aussi peut désirables que possible, pour contenir les pulsions sexuelles des hommes.
  2. Il existe un autre modèle de société, dans laquelle les jeunes mâles sont éduqués pour vivre avec leur pulsions sexuelles et les gérer, afin de permettre aux femmes de se balader tranquillement.

Dans la première, les hommes sont déresponsabilisés et ils transfèrent la gestion de leurs pulsions aux femmes. Ce sont à elles de se protéger. Ce sont les hommes qui imposent aux femmes ce qu'ils sont, et elle n'ont qu'à faire avec. On est bien dans un modèle de domination des hommes sur les femmes.

Dans la seconde, les hommes sont responsabilisés et gèrent eux même ce qu'ils sont. Dans ce modèle les femmes n'ont pas à subir ce que sont les hommes[1], mais juste vivre avec, comme avec n'importe quel autre individu (masculin ou féminin). C'est un modèle qui tend vers l'égalité, puisque l'on ne traite pas les hommes et les femmes différemment[2].

Cette confrontation de modèles de sociétés est bien sûr ce qui sous-tend la question du port du voile, nécessaire dans un modèle et aberrant dans l'autre. Aberrant car si l'on laisse se développer la logique de port du voile dans certains parties de la population, cela sous-entend que l'on y abandonne l'idée d'éducation des garçons, et donc que le reste de la population féminine est en danger[3].

En France et en Europe, nos société sont construites sur le principe de l'homme éduqué à gérer ses pulsions, avec le modèle du gentleman. Et donc le communautarisme[4] pose problème, car il n'est pas possible, que selon le quartier où l'on vit, sa couleur de peau, ou son niveau de revenu, il faille aux femmes, tantôt être responsable des pulsions des hommes, tantôt en être affranchies. C'est une remise en cause du modèle européen, dangereuse pour les femmes.

Notes

[1] Du moins beaucoup moins que dans l'autre modèle.

[2] Je sais, on n'y est pas encore pour le reste, mais pour ce point c'est ce vers quoi tendent les modèles de sociétés occidentales.

[3] Je pousse bien sûr mon raisonnement à l'extrême.

[4] Se rassembler et vivre différemment au sein de la société, avec des règles différentes de celles des autres communautés.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 11 octobre 2022

Le propos et son démenti

Depuis longtemps je suis abonné à une alerte Google actualités sur les mots clé "François Bayrou", et je reçois donc toute les semaines une liste de liens vers des éléments que Google considère comme de l'actualité et qui contiennent ces mots clés. L'essentiel des sources sont des média officiels, mais il y a une part non négligeable de sites pas très fiables qui apparaissent dans ces résultats, surtout lorsque l'actualité est faible.

Mais cette semaine, tout le monde a parlé de François Bayrou, en reprenant exactement la même information: une interview à Radio J dans laquelle Bayrou a utilisé une phrase alambiquée dont il a le secret lorsqu'il ne veut pas donner une réponse claire[1].

« Je crois que la France va mal et je crois qu'elle pourrait aller très bien, précisait-il. Et donc je ferai tout ce que je peux dans toutes les échéances et toutes les fonctions nécessaires. »

Interrogée sur sa candidature, il déclarait également : « Ça peut tout à fait arriver mais ce n'est pas cela la question ». « Ce que je vois venir est, par sa gravité, tel que ça devrait mobiliser toutes les forces disponibles, toutes les intelligences disponibles et toutes les volontés disponibles. C'est de ce côté-là que je suis »

De ce gloubiboulga que l'on peu résumé par "il faudra se retrousser les manche et j'en serais", les journalistes on retenus "François Bayrou « prêt » à être candidat en 2027". Ils twistent un peu la réalité de son propos, histoire de créer de l'évènement, de la dissension dans la majorité. C'est de bonne guerre, il n'avait qu'à être plus clair dans son propos. Mais ce qui m'a interpellé c'est comment cette information apparaît dans mon fil d'actualité (cliquez sur la vignette pour la voir en grand):

Bayrou candidat en 2027
Bayrou candidat en 2027

Tous les canaux de communication ou presque abordent l'information sous le même angle, "il veut être candidat à la présidentielle". Or, ce que dit Bayrou, c'est qu'il veut participer. Convenons qu'un chef de partis membre de la majorité ne peut décemment pas dire autre chose. Bayrou a donc démenti dans un tweet. Un seul média en a tenu compte dans le titre de son article.

Cette petite anecdote illustre bien le fait que la recherche d'évènement pour approvisionner le contenu des média, met en avant les informations les plus polémiques et que les compléments, analyse ou démentis arrivent bien après, noyés dans l'information rapide et partiale. La majorité des lecteurs, se seront contentés du titre pour se construire une opinion, induit en erreur par la massification: si tout le monde dit la même chose, c'est que c'est la vérité... Qui lit encore les articles et les développements avec de la nuance ?

Note

[1] Source

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 7 octobre 2022

La réforme et le statu quo

La réforme[1] est forcément quelque chose de positif pour celui ou celle qui la porte, et négatif pour la majorité des personnes qui la subissent dans la mesure où l'humain est par défaut conservateur.

Du coup, les dirigeants politiques ou d'entreprise dépensent une énergie folle à transformer le concept de réforme en quelque chose de positif "il faut réformer ceci ou cela" alors que c'est par essence voué à l'échec.

L'être humain, bien que curieux, adore, chéri, sa sécurité qui provient de la connaissance de son milieu. Toute tentative de modification de son environnement introduit un sentiment d'insécurité: quand on déplace un meuble dans son logement, la nuit suivante, lorsque l'on va aux toilettes dans le noir, on se tape forcément l’orteil dedans en maudissant celui ou celle qui a changé de place le meuble. Est-ce à dire que la nouvelle place du meuble n'est pas meilleure ?

En fait, les oppositions, toutes les oppositions, n'ont pas besoin de faire grand chose pour s'opposer au gouvernement ou dirigeant qui veut réformer. Il suffit de défendre le statu quo pour être en phase avec la majorité. Mais cela n'apporte pas de solutions au problème que le projet de réforme veut résoudre. C'est juste politiquement confortable, mais strictement inutile pour l'intérêt général. C'est pourquoi j'admire le patron de la CFDT, Laurent Berger, qui ne défend quasiment jamais le statu quo et se rend toujours disponible pour négocier. C'est la position la plus inconfortable qui soit, mais aussi la plus constructive. En portant cette position, il imprime la démarche à toute l'organisation. Je ne sais pas si c'est lui qui imprime la position de la CFDT ou s'il est en phase avec, mais il en est le symbole.

Note

[1] Le mot réforme à l'origine signifie revenir aux sources, mais on est loin de ce sens aujourd'hui.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 17 septembre 2022

L'assignation et le racisme

Voici une explication parfaite en 5 minutes de vidéo de ce qu'est l'assignation, une manière par laquelle s'exprime le racisme que nous avons tous en nous:


Les mécanismes de l'assignation par Tania de Montaigne - 28 Minutes - ARTE

Noir, blanc, femme, homme, handicapé… Que signifie être assigné à une identité ? @demontaignetan décrypte ces mécanismes simplistes, souvent racistes, qui enferment les individus et les privent de leur singularité. Tweet original

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 13 septembre 2022

La Russie, ce fauteur de trouble

Non content de déverser des milliers de trolls sur les réseaux sociaux, de saper la confiance des citoyens européens dans leurs institutions démocratiques, de financer les partis extrémistes, de faire la guerre à ses voisin, on apprend dans cet article que la Russie est aussi une plaque tournante de l'arnaque numérique.

74 % des fonds volés par des ransomwares sont allés à des portefeuilles affiliées à la Russie

C'est un voisin comme on aime...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 3 septembre 2022

L'école de l'inclusion

En janvier, en pleine campagne électoral, le triste sir qu'est Z se fendait de propos attristants sur sa vision du handicap et l'école. Voici la réaction de la ministre de l'époque:

Handicap à l'école: la secrétaire d'État chargées des personnes handicapées Sophie Cluzel "très en colère et consternée par la vision de la société d'Éric Zemmour" BFMTV (@BFMTV)

Et ci dessous comment je vois les choses

Lorsque des enfants côtoient au quotidien d'autres enfants divers, cela devient la norme, et la différence (handicap, couleur, religion...) n'est plus pour ces futurs adultes un problème ou un critère pertinent de différentiation, contrairement à leurs aînés. Tweet original

C'est justement tout l'enjeu que les mômes en situation de handicap jouent avec les autres dans la même cours de récré, et suivent, si possible, les mêmes enseignements. Le handicap ne devrait représenter rien de plus que la couleur de cheveux, la taille ou le talent en math, un attribut comme un autre, pour que l'on puisse se focaliser sur le reste des potentiels, envies et actes des mômes avec handicap.

L'actuelle génération qui arrive sur le marché du travail a déjà commencé à changer de regard sur le handicap ou le genre. Mais il y a encore du chemin à faire.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 27 août 2022

Censurer la Russie car elle fait la guerre

Le risque de demander à des opérateurs techniques de prendre position dans un conflit éminemment politique c'est qu'une fois qu'ils l'ont fait une fois, qu'est ce qui empêche qu'ils le fassent dans d'autres contextes politiques (dictature, religion, opinion...) ?

Ouest-France @OuestFrance
Conflit en Ukraine. Facebook, YouTube, Twitter… Les géants de la tech priés de prendre position https://zpr.io/PEGyLKjHUNna

Tweet original

C'est le problème des bonnes intentions. Aujourd'hui on veut censurer un vilain. Mais une fois que l'on commence, qui s'arroge le droit de dire qui est un vilain ?

Même problème que la neutralité du Net

C'est tout le principe de la neutralité du Net: internet est supposé être agnostique en matière de contenu. Que vous transportiez des email, du texte, des images ou de la vidéo, le protocole d'internet (TCP/IP) se fiche du contenu et met tout le monde à égalité. Quand on met en place une hiérarchisation des contenus sur un réseau, cela veut dire que l'on met en place les outils capable d'identifier les contenus pour pouvoir les hiérarchiser, donc certains contenu deviennent prioritaires sur d'autres. Une fois l'outil en place, il peut facilement être étendu et détourné pour filtrer les contenus.

Aujourd'hui c'est pour lutter contre la désinformation. Mais il n'y a rien qui ressemble plus à de la désinformation qu'une information légitime. Au delà de la difficulté de les différencier, une fois que l'on en est capable, on peut donc censurer n'importe quel contenu. C'est une boite de Pandore qu'il ne faut pas ouvrir.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 27 février 2022

Sortie de crise... ou pas.

Le COVID a bien planté l'économie ou le budget des familles, les équilibres complexes entre les états ou les individus, les relations de confiance ou de défiance. Bref cela a été un sacré coup de massue le truc, et on se l'est pris en pleine tronche. Depuis quelques semaines, le variant Omicron moins létal et les courbes d'admission à l'hôpital en baisse nous laissent espérer que nous pourrions enfin sortir de cette pandémie.

La gestion de la crise avec le "quoiqu'il en coûte" semble avoir été un paris gagnant et l'économie française semblait sur la bonne voie d'éponger une bonne partie des conséquences de la crise, avec en prime, pour la première fois depuis des décennies une baisse substantielle du chômage.

Bref, le printemps s'annonçait pas trop mal.

Un connard rêvant du siècle passé

Patatras ! Un connard nommé Poutine s'est mis en tête de restaurer un empire dont même les populations n'ont rien à faire, et déclare la guerre à son voisin. Il n'a vraisemblablement plus beaucoup de gens compétents autour de lui ou capables de le faire raisonner, pour imaginer, en 2022, qu'il pourrait tranquillou annexer un pays sans qu'il y ait des conséquences.

C'est terrifiant de voir que le mec, qui est à la tête d'un pays riche en matière première et en compétences, n'est même pas fichu de faire du business avec ses voisins qui ne demandent que ça, et qu'il préfère ruiner sa crédibilité, l'économie de son pays, et nuire à ses voisins, tous ses voisins sans exception. Je pensais Poutine intelligent, je pense qu'il est obsolète et totalement dépassé par les évènements, voir malade. Les russes gagneraient à se trouver un dirigent en phase avec le siècle actuel et pas un fossile rêvant d'une grandeur militaire, qui, même s'il la restaurait, lui serait pas très utile de nos jours.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 29 janvier 2022

Confiance dans la vaccination

Le tweet de John Burn-Murdoch parle d'une étude portant sur les bénéfices des solutions de passe sanitaire mises en place dans plusieurs pays européens, et donne les projections pour la France

Bénéfice du passe sanitaire en France
Bénéfice du passe sanitaire en France

Cette étude montre que l'introduction du passe sanitaire a permis de réduire de 9% les hospitalisations et décès chez les plus de 60 ans en France. L'objectif a donc bien été atteint, en "emmerdant" les non vaccinés avec des restrictions sociales pour les pousser à se vacciner ou en les excluants des lieux les plus à risque, le passe sanitaire a sauvé des vies, et réduit la pression sur le système hospitalier.

J'ai cependant été profondément choqué par un autre graphe qu'il donne en complément. L'auteur précise que c'est parce que les français ont une faible confiance dans la vaccination (~45%) que le passe est aussi efficace. Et là ça fait très mal...

Confiance dans la vaccination
Confiance dans la vaccination

La France, le pays de Pasteur, un des inventeur de la vaccination, n'a non seulement pas réussi à produire ou inventer un vaccin contre la COVID, mais en plus, c'est le pays le plus hostile à la vaccination. Nous étions il y a quelques décennies en arrières un pays exemplaire en terme de vaccination, avec de l’innovation et une population acquise aux bénéfices de la vaccination. Comment en est-on arrivé à être le dernier pays européen en terme de confiance dans la vaccination, avec moins de 45% ?

Mon hypothèse, mais ce n'est que mon impression personnelle, c'est qu'il y a eut une accumulation de fautes en terme de santé publique qui ont conduit à du doute profond dans la population:

  • Le sang contaminé à été le premier gros clash, avec des professionnels de santé qui ont laissé contaminer des gens en toute connaissance de cause. Là dessus les politiques n'ont pas fait le job en couvrant l’impardonnable.
  • La gestion de crise du H1N1 qui est une conséquence de la crise du sang contaminé, avec une sur-réaction des gouvernements à une pandémie faiblement mortelle (pas plus que la grippe saisonnière, voir moins). A peut près toutes les erreurs de communication et de gestion de crise ont été faite, achevant de décrédibiliser les pouvoir publiques dans la gestion de crise sanitaire.
  • La vaccination contre l'Hépatite B, dans ses premières versions, qui a été accompagnée de trop d'effet secondaires et qui a conduit le gouvernement à interrompre les campagnes de vaccination dans les collèges.
  • Le scandale du médiator est lui l'incarnation de toutes les peurs vis à vis de l'industrie pharmaceutique, capable de trafiquer les tests de mise sur le marcher pour vendre une molécule qu'ils savent dangereuse par ailleurs.

Ces 4 exemples ont discrédité, les professionnels de santé, les politiques et l'industrie pharmaceutique. Les mouvement anti-vax n'avaient plus qu'à cultiver ce terreau pour y faire prospérer leurs idéologies. Ces mouvements anti-vax ont un business très lucratif de produits et pratiques (voir la vidéo Le business antivax) avec même des entreprises dont la raison d'être est la fabrication de fakenews et donc de message à destination des anti-vax.

La gestion exemplaire de la pandémie de COVID par Olivier Verran, qui a misé à font sur la transparence pourrait redonner confiance aux français, mais on ne le saura que dans quelques années.

J'ai commis sur ce blog quelques billets sur le sujet de la vaccination du temps de la pandémie de H1N1 en 2009. C'est amusant de les lire aujourd'hui. Les voici par ordre chronologique:

A la lecture de ces anciens billets, il y a une chose importante à retenir, c'est que c'est la létalité du virus qui compte le plus. Tout le reste en découle, et ce qui était valide pour le H1N1, ne l'est pas pour H5N1, la grippe ou le COVID.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 24 janvier 2022

Message de service sur le tracking et les inclusions de média

J'ai supprimé il y a quelques temps les outils de tracking gratuits de Google qui me permettaient d'avoir des indicateurs sur les visiteurs de mon blog. C'est pourquoi, lorsque vous arrivez sur mon blog, vous n'avez pas une de ces ennuyeuse bannière vous demandant d'accepter d'être surveillé et d'enregistrer des cookies dans votre navigateur.

Sauf que de temps en temps j'insère dans mes billets des vidéos ou des tweets. Ce faisant, je permet aux plateformes qui hébergent ces vidéo de déposer des trackers dans votre navigateur, sans vous demander votre avis. Leur logique est la suivante:

  1. Mon blog est supposé vous avoir demandé l'autorisation de vous espionner.
  2. Donc puisque vous auriez donné l'autorisation à mon blog, par extension vous la donnez à ces plateformes.
  3. Donc ils ne vous demandent plus votre avis.
  4. Et moi je suis dans l’illégalité, puisque je ne vous ai pas affiché l'immonde bannière disant que vous allez être espionné.

Et merde ! J'ai beau enlever les outils de tracking de mon blog, je suis coincé, et je permet aux plateformes de vous surveiller, même si je ne veux pas.

Donc depuis quelques temps, je n'insère plus de vidéos qui ne sont pas hébergées sur mon blog. Pour celle que je ne peux pas héberger, vous n'avez qu'un lien vers la plateforme. Je recopie le texte des tweets et n'insère plus les tweets eux même. Honnêtement c'est moins joli et moins pratique, mais petit à petit, je vais réduire les système de tracking qui parasitent mon blog.

En attendant, je suis en infraction pour les billets passés, mais tant pis, j'espère que vous serez indulgents, car je ne prévois pas de revenir sur les centaines de billets de ce blog (à la louche pas loin de 1500, dont peut être 20% avec des média externes inclus).

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 21 janvier 2022

La dématérialisation des cours

En 2006, il y a 15 ans, j'écrivais sur la dématérialisation des cours.

Une clé USB pour 13000 collégiens

Je relis le texte et je suis terrifié par le fait qu'il n'ai pas vieilli plus que ça. Comment se fait-il que 15 ans plus tard, ce texte soit encore aussi d'actualité ?

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 12 janvier 2022

Une histoire magnifique

L’entrepreneur Aziz Senni @azizsenni a partagé le tweet suivant:

Un agent entretien devenu médecin :
L'ascenseur social est en panne, il a pris l'escalier ! #Bravo

PORTRAIT. Karim Ounas, l'agent d'entretien hospitalier du Nord devenu médecin anesthésiste-réanimateur

Ce qui fait référence au titre de son livre sur l’ascenseur social en panne. C'est un peu une histoire qui ressemble à un conte de fées, de celles qui nous rappellent qu'il ne faut pas abandonner ses rêves, et que même si c'est difficile, il existe des moyens mis à disposition de tous, pour se reconvertir professionnellement. J'en ai moi même profité pour mon changement de métier il y a 2 ans, donc cette histoire me touche tout particulièrement.


PORTRAIT. Karim Ounas, l'agent d'entretien hospitalier du Nord devenu médecin anesthésiste-réanimateur.pdf Comme les média ont l’habitude de faire disparaître leurs articles ou de les rendre inaccessibles parfois, j'en ai fait une capture que j'archive ici. Mais préférez le lien original vers le site de France3.


Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 10 janvier 2022

Quand de vieilles fesses dérangent

Ci dessous le tweet de Gilles Raveaud @RaveaudGilles et ensuite ma réaction

Quand les fesses nues (doublées) de Meryl Streep gênent... Leonardo DiCaprio. Mais oui le patriarcat c'est de l'histoire ancienne, mais oui. Article de journal

La nudité est souvent sexualisée, donc idéalisée. Dans le film "Don't look up" la nudité n'a rien à voir avec la sexualité, donc la remarque de Di Caprio est d'autant plus inappropriée. La scène fait référence à Adam et Ève qui par essence sont nus.

Et qui a dit qu'Adam et Ève étaient jeunes ? Pourquoi les hommes et femmes âgés ne pourraient-ils pas être sexuellement attractifs et croquer la pomme ? Ce qu'ils font bien sûr, mais il ne faut pas le dire, leur sexualité est supposée s'arrêter une fois qu'ils et elles ont procréé.

Tweet d'origine

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 9 janvier 2022

Définition du populisme

Voici une vidéo de Francois Cherix qui explique extrêmement clairement ce qu'est le populisme.

Je l'ai trouvé sur Twitter, mais comme je veux être certain qu'elle ne disparaisse pas un jour, j'en ai fait une copie sur mon blog.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 1 janvier 2022

La médiocrité est lassante

Twitter, j'ai envie de messages de gens positifs. Des messages qui racontent des histoires, qui construisent des raisonnements, qui partagent l'acceptation de la complexité, qui s'émerveillent de tout ce qu'il y a de fantastique autour de nous, qui voient le verre à moitié plein.

Tweet original

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 29 décembre 2021

Haroun

J'ai découvert l'humour d'Haroun et j'ai trouvé ça sympa. Il y a plein de vidéos sur youtube, mais surtout sur la plateforme Pasquinade qui promeut les artistes et leurs spectacles

Voici un exemple https://www.pasquinade.fr/video/les-actus-avec-haroun-1.

Je vous laisse cliquer sur le lien, comme ça je n'intègre pas de vidéo sur le blog, ce qui évitera que Google et youtube ne vous espionne[1].

Bon visionnage.

Note

[1] Après si vous voulez vraiment vous faire espionner vous pouvez aller sur https://www.youtube.com/watch?v=y8f...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 28 décembre 2021

Mandarin curd

Cette année, avec les mandarines restantes après avoir pris les zests pour le vin de mandarine, mon épouse m'a suggéré de tester le Mandarin curd qui consiste a utiliser la même recette que le Lemon curd[1], mais avec de la mandarine à la place.

  • Enlever les pépins et mixer environ 400g de chaire de mandarine (8 mandarines environ). Après filtration, ça donne environ 200ml de jus.
  • Mettre 2 œufs, 70g de sucre, 1 cuillère à soupe de maïzena dans le jus de mandarine, et le tout à cuire avec le robot à 90°C pendant 12 min.
  • Ajoute 30g de beurre à la fin pour ne pas le cuire.

En goûtant, c'était un peu doux, donc nous avons ajouté un demi citron et hop, mise en pot et au frigo.

Le résultat est sympa et remplace agréablement le traditionnel beurre confiture sur le pain, ou dans la patisserie. Mon épouse adore le Lemon curd et elle trouve la préparation un peu trop douce. Moi je suis dubitatif, et comparé à une confiture de mandarine, je sais de quel côté mon cœur balance. Mais c'est une recette facile et ça change un peu au petit dej.

Note

[1] Cette crème de fruit est une pâte à tartiner ou une garniture pour desserts, généralement au citron, au citron vert, à l'orange ou aux framboises (dixit Wikipedia)

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 26 décembre 2021

C'est quoi l'indigénisme ?

Le fil Twitter de Valérie Kokoszka qui évoque les conséquences délétères de l'indigénisme, m'a permis d'effleurer ce concept que je ne n'arrivais pas appréhender.

Si je comprends bien, l'indigénisme consiste à intégrer les discriminations subites comme partie de son identité et en tirer une force, plutôt que de lutter contre ces discriminations.

Une victimisation perpétuelle.

Le vivre ensemble est mal barré dans cette approche. C'est flippant car du coup, cela induit un ressenti permanent contre "des autres" dans une recherche individuelle qui ne passe pas par l'intérêt collectif, donc on s'améliore, en puisant dans le toxique de la société sans jamais chercher à "réparer la société".

C'est mortifère !

Tweet d'origine

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 25 décembre 2021

Double identité

Pourquoi ne peut-on pas être martiniquais et français, maghrébin et français, corse et français, savoyard et français, calédonien et français, immigré et français, européen et français... pourquoi certains veulent nous interdire d'être français et riche d'autres chose ?

Si j'étais candidat je présenterai les choses comme ça, pour appuyer sur ce qui nous rassemble, être français, et ce qui nous enrichis individuellement et collectivement, avoir des racines et une histoire. Les 2 étant absolument complémentaires.

Certes c'est ce que dit @EmmanuelMacron dans son dernier long interview. J'avais juste envie de le dire avec mes mots à moi.

Tweet d'origine

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mardi 21 décembre 2021

La conarditude est un déficit en bienveillancine

La conarditude est un déficit en bienveillancine

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

- page 1 de 92