Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bricolage-Maison-Recette

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 25 février 2017

Vin de mandarine et vin rouge d'orange amère

Le père Noël m'a offert une jarre et j'ai donc pu refaire du vin d'orange cette année, la précédente jarre ayant été brisée. Cette nouvelle ne faisant que 8 litres, j'ai donc divisé par deux les ingrédients et fait 2 sessions cette année et profité pour faire des expériences.

 

Vin de Mandarine

Juste en face de chez moi, un voisin laisse perdre de succulentes mandarines, comme on n'en consomme plus. Ce sont des fruit très aromatisés et plein de pépins. A cause de ces pépins, personne n'en veut. J'en ai récupéré environ 2 kg et fait un vin de mandarine très aromatisé.

Voici la recette

  • Les zests de 2 kg de mandarine (pas les peaux, que les zests).
  • 2,5 litres de vin blanc sec de Provence.
  • 1 litre de rhum blanc.
  • 1 kg de sucre roux.
  • 1 bâton de cannelle et 1 gousse de vanille fendue en longueur.

Mis à macérer 2 semaines. Puis ajout des 2,5l restant de vin blanc et mise en bouteille dans la foulée.

Avec la pulpe des mandarines, j'ai fait 4 pots de confiture juste exceptionnels. Voici la recette:

  • Enlever le blanc autour de la pulpe (c'est ce qui est amère).
  • Faire un jus. J'ai utilisé une centrifugeuse. J'ai obtenu environ 0,8kg de jus.
  • Faire cuire quelques minutes avec un paquet de 500g de sucre de la marque de "Fruttina extra" en ajoutant une cuillère à café d'agar-agar.


Vin rouge d'oranges amères

Habituellement j'utilise du rosé pour faire mon vin d'orange. Il y a quelques années, j'étais tombé par hasard sur une recette qui utilisait du vin rouge à la place. J'ai donc voulu tester. J'utilise toujours la même recette, simplement en changeant le type de vin. A noter que cette année j'ai utilisé du rhum à la place de l'alcool pour fruit. Le résultat me plaît plus car je suis un amateur de rhum et en plus cela coûte quelques euro de moins ;)

Voici la recette:

  • Les zests d'environ 1.5kg d'orange amères
  • 2,5 litres de vin rouge de Provence.
  • 1 litre de rhum blanc.
  • 1 kg de sucre roux.
  • 1 gousse de vanille fendu en longueur (je n'avais plus de bâton de cannelle)

Mis à macérer 2 semaines. Puis ajout des 2,5l restant de vin rouge et mise en bouteille immédiatement. Comme ces oranges amères étaient très mures, elles n'avaient plus beaucoup de jus, donc je n'ai pas fait de confiture.

Reste plus qu'à attendre un mois pour les consommer...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 31 août 2015

Opération de sensibilisation à la consommation de l'eau

Comme beaucoup j'imagine à St Laurent du Var, j'ai reçu il y a quelque temps un kit d'économie d'eau distribué gratuitement dans les boites aux lettres. Il se compose de 2 mousseurs qui se mettent à la sortie des robinets. Ajouté à un robinet, ils ajoutent des bulles d'air dans l'eau et réduisent le débit d'eau. Le jet du robinet, à donc le même volume, mais une partie de l'eau est remplacée par de l'air.

Je suis assez dubitatif quant à l'efficacité de telles actions. En fait ce qui me dérange le plus, c'est de laisser à penser qu'une quelconque économie est possible avec ces mousseurs. Certes il n'est pas faux que sur le robinet sur lesquels ils sont placés il peut y avoir une réduction de la consommation de 30 à 50%, mais ce n'est pas l'eau des quelques robinets qui représente la plus grande quantité d'eau consommée dans un logis:

  • La chasse d'eau des toilette est une des première source de consommation.
  • Les douches et bains.
  • Les machines à laver, le linge ou la vaisselle.
  • L'arrosage pour ceux qui ont un jardin.

Du coup le lavabo dans lequel on se lave les dents ou les mains, et qui est le seul de ma maison sur lequel le mousseur s'adapte (l'évier ou le bain n'ont pas les mêmes sorties), ne doit pas représenter grand chose dans la consommation totale. On se rappel aussi que même si au prix d'efforts importants je réduisais ma consommation d'eau, la compagnie d'eau s'est fait fort de faire évoluer les contrats pour que 70% de ce que je paye soit de l'abonnement et que la consommation représente que dale dans leurs revenus.

Chez moi, notre consommation d'eau est environ 40% inférieur à la moyenne nationale, alors économiser 50% de 6% de ma consommation totale qui est déjà 40% inférieure, ça doit faire environ un litre par an. Au prix du m3, il va me falloir 50 ans pour amortir le mousseur si je l'achète dans le commerce.

L'idée de cette campagne est bonne, mais la réalisation me semble incomplète, car ce n'est pas un mousseur qui va changer les choses, mais un changement de pratique globale qui doit être mis en œuvre dans les foyers gros consommateurs. Donc certes j'apprécie le cadeau de la mairie, mais j'ai franchement un doute sur l'intérêt pour la collectivité de ce cadeau qui m'est fait !

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 24 août 2015

Installer Ubuntu 15.04 sur un Acer Aspire switch 10

Tout d'abord, n'achetez pas un ordinateur ACER pour l'utiliser avec Linux, visiblement, ce fabriquant ne veut pas vous laisser facilement le faire !

Ceci étant dit, maintenant que j'en ai acheté un, il faudra bien qu'il tourne sous Ubuntu, car je ne veux pas entendre parler de windows chez moi. Donc voici un récit des solutions trouvées pour faire marcher l'engin. Je peux spoiler un peu l'histoire, à la fin on y arrive, mais avec beaucoup de sueur.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 9 juillet 2014

Sciences versus ingénierie

Voilà comment illustrer ce qu'est la science par rapport à l'ingénierie. Dans les 2 cas, les fourchettes tiennent le long du verre:

Science vs Engineering

Trouvé sur twitter

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 29 décembre 2013

Remplacement de l'écran de mon Nexus 5

Comme je vous l'ai dit précédemment, mon tout beau tout neuf Nexus 5 s'est fait malencontreusement écrasé. La vitre n'a pas cassé, mais la dalle tactile n'a pas supporté. Il était même impossible d'éteindre l'appareil.

Comment j'en suis arrivé à décider de le faire moi même

J'ai contacté LG pour obtenir un écran de rechange ou faire faire la réparation. Un charmant téléopérateur m'a dit qu'il n'était pas possible d'avoir la pièce et qu'il fallait passer par un réparateur agréé dont il m'a fourni 3 numéros de téléphone sur Nice. Sur les 3, seulement un seul semblait être en vie et a répondu. Hélas, probablement en raison de la jeunesse de l'appareil, ils m'ont recontacter 3 jours après pour me dire qu'ils ne pouvaient pas avoir les pièces, et que de toute façon s'ils les avaient, il ne les vendaient pas au détail. Groumpf ! La solution alternative consistait à envoyer le téléphone à Lyon ou Brest pour qu'il soit réparé, pour la modique somme de 200€ + le port. Ça calme. Le Nexus 5 a beau être un beau jouet technologique, plus de la moitié de sa valeur pour le faire réparer donne à réfléchir. J'ai donc pris mon courage à 2 mains et décidé de commander directement en Chine l'écran, pour 110€[1] et procéder moi même à l'échange.

Les vidéos des pros

Il existent des spécialistes qui font des vidéos du montage et démontage des téléphones[2]:

Quant on regarde leurs vidéos, non seulement c'est facile mais en plus en 15 min ils ont torché le truc. Si eux y arrivent en 15 min, moi qui ne suis pas trop maladroit je devrais y arriver. Donc allez, zou, je me lance.

Le matériel nécessaire

Rien de spécial, inutile d'acheter des outils spéciaux. Pour ma part, j'ai utilisé:

  • Un couteau en plastique, certes pas de très bonne qualité, mais ça marche quant même.
  • Un petit tournevis cruciforme. Idéalement aimanté, sinon il suffit de le frotter à un aimant.
  • Un petit tournevis plat, c'est juste pour faire levier.
  • Une pince à épiler. Si c'est celle de madame, elle ne sera pas abîmée, c'est juste pour attraper les petits morceaux.
Le plan de travail

Je me suis installé sur le bureau, devant l'ordinateur pour avoir les vidéos des pro sous la main en référence. Cela m'a pris en tout 1h[3], pendant laquelle il ne vaut mieux pas être dérangé. Ça tombait bien, ce weekend, mon épouse et les enfants m'avaient laissé la maison pour moi tout seul.

Et voilà le travail

Comme je ne prévois pas de faire ça régulièrement, j'ai fais un petit souvenir. Dans la vidéo ci-dessous qui dure 30min, il y a mes hésitations et les endroits où j'ai rencontré des difficultés. J'ai fait des coupes, notamment à chaque fois que je retournais jeter un œil aux vidéos de référence. Les commentaires ont été ajoutés à posteriori, ça évite de dire trop de cagades dans le micro ;)


Remplacement de l'écran de mon Nexus 5

Notes

[1] Chez 3Cline via AliExpress.

[2] Par contre ces vidéo sont en anglais.

[3] Soit beaucoup, beaucoup moins de temps que pour faire la vidéo.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 28 décembre 2013

J'ai retrouvé ma prothèse téléphonique

Il y a, pfff, au moins une éternité, je me suis fait voler dans les rues sécurisées de Nice mon smartphone Nexus 4. Les voleurs ont méticuleusement détruit la portière de notre voiture pendant que nous étions au cinéma pour prendre la téléphone malencontreusement laissé dans la voiture. Quatres jours plus tard, le nouveau Nexus 5 sortait et j'étais sur les rangs pour l’acquérir. Un peu moins de 10 jours après j'avais ma nouvelle prothèse. Je venais de passer 3 semaines avec ça

autant vous dire que c'était un immense soulagement. Le bonheur n'aura duré que 15 jours. Le pauvre Nexus 5 s'est retrouvé écrasé. La vitre en Gorilla glass super machin de la mort qui tue ne s'est pas cassée, mais la dalle tactile en dessous a rendue l'âme. J'étais le malheureux propriétaire d'un magnifique téléphone haut de gamme dernier crie, parfaitement inutilisable. Impossible même de l'éteindre[1]. Tristesse, désarroi. Retour à la case cabine téléphonique portable, et cette fois-ci pour plus d'un mois

J'ai totalement pris conscience de mon addiction à ces extensions que son devenues les smartphones. Une longue cure de désintoxication aurait pu commencer. Il n'en fut rien. J'ai analysé ma dépendance, réaffirmé ma volonté d'être dépendant, et noté à chaque instant le manque que provoquait l'absence de ma prothèse téléphonique: carnet d'adresse incomplet et inaccessible sans un ordi à proximité, écriture laborieuse de sms, impossibilité de prendre des photos, pas de MMS, absence d'accès aux sources d'informations offertes par un accès internet, obligation d'utiliser l'ordinateur pour avoir la météo marine, pas de réaction instantanées sur twitter, messagerie vocale non disponible, pas de lampe de poche en cas de besoin, pas de musique...

Bref, toutes les fonctionnalités inutiles donc indispensables qui accompagnent l'usage d'un téléphone.

Ce matin j'ai enfin reçu l'écran de rechange de mon Nexus 5 et je viens de terminer de faire l'échange. Je suis en train de monter le film pour un autre billet[2]. Entre temps j'ai retrouvé ma prothèse. Je suis content :D

Notes

[1] On y pense pas, mais il y a un bouton pour allumer l'engin, mais il faut les fonctions tactiles pour l'éteindre.

[2] Ben oui, quant on démonte son smartphone, c'est quant même un moment particulier, donc je l'ai filmé.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 13 octobre 2013

Stopmotion comme projet pédagogique

Le stopmotion est une technique de réalisation de film image par image. J'ai joué un peu avec cette techno et je trouve que ce peut être une approche très intéressante, ludique et pédagogique de s'approprier les images, de comprendre comment elles sont fabriquées.

Voici un exemple de projet, réalisé juste à côté, à Cagnes sur mer, qui présente non pas le résultat, mais le travail des animateurs qui accompagne les jeunes dans leur réalisation.

Source

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 22 juillet 2013

Nouvelle mise à jour de mon Xperia X10 en version 4.1.2

Je vous ai narré dans les 2 épisodes précédents (ici et ), la mise à jour de la version d'Android sur mon ancien téléphone, un Sony Xperia X10, que le fabriquant juge trop vieux pour mériter une mise à jour du système. La dernière version d'Android supportée officiellement est la version 2.3.3, alors que les téléphones récents fonctionnent en version 4.1 et 4.2 (sortie de la 4.3 ces jours ci), et surtout que ce X10 supporte une montée de version.

La dernière fois que j'ai voulu monter en version avec les images fournies par la communauté[1], j'ai eu quelques difficultés. Le téléphone n'ayant pas convaincu madame, le fiston est sur la liste d'attente pour récupérer le téléphone, et bon résultats scolaire obligent, il devient difficile de le garder dans un tiroir[2].

Et cette fois ci, ça à gazé du premier coup, un pur délice. Voici mes notes de mise à jour:

  • Suivre à la lettre le tutoriel qui se trouve sur Frandroid

Et voilà.

Pour les novices, quelques remarques:

  • Mon téléphone étant déjà rooté, c'est sur que ça simplifie.
  • J'ai mis à jour la version de flashtool que j'avais sur mon ordi, pour la version 0.9.11
  • J'ai fait toutes les manip sans carte sim à l'intérieur (ça ne devrait avoir aucun impact).

Je ne pense pas qu'une mise à jour puisse se passer plus simplement. Merci à l'équipe Cyanogene et ceux qui package les ROM.

Notes

[1] Non pas celle de l'anneau, Cyanogen, des fana d'Android qui fournissent des images systèmes d'Android pour la plus part des smartphones.

[2] D'autant que c'est son anniversaire, donc je vais pas jouer longtemps avec...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 10 mars 2013

Passage en Android 4.0.4 de mon smartphone Sony Xperia X10

Voici quelques notes pour aider ceux qui comme moi ont un peu galéré pour leur première mise à jour de leur X10.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 7 mars 2013

Des nouvelle de ma greffe d'oranger

greffe_oranger_20130303.jpg Je vous ai compté mes multiples tentatives de greffe d'oranger sur ce blog. Alors juste pour ne pas en rester seulement aux tentatives, je voulais juste vous dire que ça a fonctionné.

Bon pour le moment je suis un peu frustré, car voilà ce que ça donne après 1.5 an, donc à ce train là, je suis pas prêt de manger des oranges de mes greffes. j'espère que pour ce 2ème printemps, il va enfin démarrer et me donner des fleurs.

Affaire à suivre.

Les précédents billets sur le sujet:

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 10 février 2013

Redonner vie à un smartphone Xperia X10

Je suis l'heureux possesseur d'un téléphone Sony Ericson Xperia X10. Je l'ai acquis il y a maintenant un peu plus de 2 ans 1/2, c'est à dire une éternité en terme de téléphonie. Comme Sony a décidé que les téléphones de plus d'un an ne verraient pas de mise à jour publiées, il va me falloir me résoudre à le mettre à jour avec une "ROM custom"[1], mais avant de faire le grand saut, il faut "rooter" le téléphone[2].

Être root sur le téléphone autorise entre autre de supprimer tout plein d'applications inutiles, comme par exemple la surcouche opérateur totalement stupide[3], mais aussi les applications proposée par Sony que je n'utilise pas. Donc en attendant de changer tout, j'ai commencé par faire un peu de ménage sur le téléphone, histoire de se faire la main sans risque.

Sur la mémoire fixe, j'ai gagné 60mo sur 380mo, et en mémoire vive, près de 40mo. Autant dire que mon téléphone a pris un sacré coup de jeune avec de la place pour ajouter de nouvelles applications utiles et plus de mémoire vive donc un téléphone plus rapide.

Le didacticiel:

Utilisation de Flashtool sur une Ubuntu

Notes

[1] En matière de téléphonie on utilise le terme ROM de manière impropre pour décrire le pack de logiciel et le système d'exploitation installé de base sur le téléphone. Il existe celle du fabriquant, celle des opérateurs de téléphonie et celles réalisées par des bidouilleurs.

[2] Etre "root" sur un système informatique consiste à avoir les pleins pouvoir sur le système. Par défaut, les téléphones ne donnent pas accès au mode root, et donc il est impossible de modifier certaines partie logiciel du téléphone.

[3] Mon téléphone était affligé d'une surcouche Bouygues totalement inutile et stérile, mais qui en plus prenait de la place sur la mémoire et surtout en mémoire vive.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 27 janvier 2013

Un album Larousse de récette de yaourt au contenu médiocre

Le père Noël m'a apporté un très beau cadeau qui m'a vraiment enthousiasmé lorsque j'ai déchiré le papier. Un coffret avec 6 jolis pots de yaourt et un livre de recette pour faire ses yaourts et fromages frais maison. Exactement le genre de cadeau que j'aurais pu m'acheter si j'étais tombé dessus par hasard. Comme quoi le père Noël me connaît super bien.

Avec tout le tralala des fêtes, je n'avais pas encore ouvert mon cadeau. Ce n'est qu'il y a 2 semaines que je m'installe un soir dans mon canapé pour explorer le livre de recette. Et là je suis tombé de haut. Si les photos sont jolies, le nombre de recettes est proprement mensongé. Il en est annoncé 30 sur la couverture. Après lecture, il n'en reste pas même 10, tout juste peut être 5 ou 6, car donner comme différente une recette avec de la confiture et une avec une compote de pomme (même en fournissant la recette de la compote), c'est se moquer du monde.

larousse_yaourts_maison.jpg

Dans le même genre, toutes les photos sont faites avec des pot en verre transparents alors que ceux fournis sont en porcelaine (ou assimilé). Au passage, je ne sais pas comment ils ont fait, mais les couvercles ou les pots n'ont pas tous la même tailles d'ouverture, donc il faut chercher le couvercle qui va sur le pot. A la première utilisation, mon fils à failli attaquer le pot de yaourt avec un couteau car il n'arrivait pas en enlever le couvercle. Sans compter que ces pots ne rentre pas dans toutes les yaourtière. Dans la mienne, je ne peux en mettre que 4 sur les 8 emplacements, ils sont trop larges.

Bref, un bel attrape couillon, avec l'emballage qui va bien ne permettant pas de feuilleter le livre. Je déconseille vivement ce coffret.

Je n'avais pas vraiment pris conscience de l'importance du "faite le vous même" au niveau marchand. En effet si vous allez sur les sites web des marchands d'électroménager, les machines à pain ou les yaourtières sont rangées dans une catégorie spéciale: "faire à la maison". Je n'avais jamais songé à aller chercher dans cette catégorie[1]. On y retrouve aussi des sorbetières et des machines à soda. Il y a donc une tendance commerciale qui expliquerait la création de ce coffret au contenu plus que médiocre, histoire pour Larousse d'occuper le terrain. Car en ce qui concerne les yaourts, difficile de vendre un gros livre de recette. A tout casser, il doit y en avoir 4, ensuite se sont des variations autour du thème, pas de quoi remplir du papier, donc on remplit avec des pots de yaourt en porcelaine et des photos.

Ce produit à éviter: Yaourt et fromages frais maison par Valéry Drouet, Larousse

Note

[1] J'ai fait des recherches récemment car ma machine à pain vient de rendre l'âme.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 9 janvier 2013

Menu d'inter-fête

La fin d'année est un moment où l'on consomme beaucoup de plats riches. J'ai voulu inviter la famille le 30 décembre, mais pas leur proposer un repas trop riche tout en étant tout de même un peu festif. Voici le menu que j'ai concocté et réalisé:

  • Entrée
    • Betteraves fraîches rappées
  • Plat principal accompagné de divers légumes au choix
    • Un saumon cuit au four
    • Émincé de poireaux
    • Brandade de courgette
    • Crumble de tomate
    • Riz noir
    • Riz Basmati complet
  • Dessert
    • Fromage blanc aux fruits rouges et spéculos

Ma plus grosse déception est bien sûr de ne pas avoir utilisé plus de légumes de saison, les tomates et les courgettes étant des légumes d'import, mais quant on s'improvise cuisto pour 11 personnes, il faut éviter d'être trop puriste si l'on veut réussir, car je n'avais pas mon épouse en backup.

Voici les détails des recettes:

Brandade de courgettes

  • Cuire environ 1.4kg de courgettes pelées au cuit-vapeur jusqu'à ce quelles deviennent fondantes (environ 25min)
  • Dans un plat, les écraser avec 20cl de crème liquide, plus sel, poivre et muscade.
  • Recouvrir d'une couche de conté (ou gruyère dans la recette original), environ 120g et recouvrir d'une couche de chapelure.
  • 20 min au four.

Crumble de tomate

  • Laver et couper en fines tranche 6 grosses tomates
  • Faire revenir 2 oignons hachés avec 2 gousses d'ail hachées dans 1 cs d'huile d'olive. Faire cuire à couvert environ 10min.
  • Mélanger 1 à 2 cuillères à soupe de chapelure avec 30g de parmesan, du persil et basilic haché. Mélanger le tout avec la fondue d'oignons.
  • Dans un plat à gratin, étaler les tranches de tomate et recouvrir de la préparation.
  • Cuire 30 min dans un four préchauffé à 180°

En terme de quantité, j'étais assez content, car je n'avais fait que du riz en trop et le poisson, mais je me suis laissé influencé par le poissonnier[1]:

  • 4 betteraves crues, juste préparées avec une vinaigrette.
  • Une botte de poireaux émincés et revenus à la poêle avec de la crème fraîche.
  • 6 tomates
  • 1.4kg de courgettes
  • Un saumon de 3kg. En fait, 2 à 2.5kg aurait été suffisant vu qu'il y avait pas mal d'accompagnement.
  • 250g de riz noir (il en est resté juste une poignée)
  • 500g de riz basmati complet (il en est resté la moitié)

J'y ai passé l'après midi. Je dois dire que j'ai salué la performance de mon épouse qui le fait tous les jours.

Note

[1] Il est heureux que je n'ai pas écouté le premier poissonnier qui me conseillait de prendre 4kg de poisson pour 11 personnes. Du coup j'avais fait du riz en rab pour être sûr qu'il y en ait assez.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 29 décembre 2012

Stopmotion, ma toute première animation

A défaut de weekend pluvieux puisque le temps est absolument magnifique, j'ai profité de l'absence de ma famille pour faire des loisirs créatifs. Le stopmotion ou animation en volume est une technique de création de film qui m'a toujours fasciné et en plus les logiciels actuels le rendent très facile d'accès. On trouve sur le net quantité d'animations réalisées avec cette technique et des légo[1]. J'aurais pu être plus imaginatif, et prendre de la pâte à modeler[2] mais pour être sincère, difficile de ne pas en profiter quant on trouve un prétexte pour farfouiller pendant 1 heure dans les caisses de Légo.

J'ai bien sûr une arrière pensée en mettant en place tout ça. J'en ai un peu assez que mes enfants consomment des films sur internet pendant des heures et j'aimerais bien qu'ils passent de l'autre côté de l'écran, histoire d'exprimer leur créativité et accessoirement apprennent à se méfier des images en découvrant comment on les fait[3]. Mais bon, ce n'est pas possible de leur demander de créer des trucs s'ils n'ont pas à minima quelques outils.

J'ai donc commandé au père noël une webcam, passé du temps pour configurer plusieurs logiciels pour au final arrêter mon choix sur Stopmotion. Un outil très simple, qui s'installe sans problème sous Ubuntu[4] et qui permet sans compétence particulière de commencer à produire.Inutile de souligner que c'est un logiciel libre.

Voilà le terrain de jeu de la petite animation de 8s. Elle est réalisée en 4 images par seconde, ce qui en fait 67 avec une webcam basique en 640x480 pixels.

20121229_passage_bonhome_lego

Et le résultat, qui ne casse pas 3 pattes à un canard, mais bon pour une première fois en 1h de boulot ça le fait.

alt : 20121229_passage_bonhome_lego.avi

Ou en téléchargement: 20121229_passage_bonhome_lego.avi

Notes

[1] Il y a de magnifiques parodie du seigneur des anneaux.

[2] Comme dans l'excellent Chiquen run ou Wallace et Grosmit.

[3] Certe pas tout de suite, mais essayer de réaliser un film est une expérience fantastique.

[4] Si tant est que l'on a une webcam standard, sinon il ne la détecte pas et là ça énerve !

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 22 novembre 2010

Fenêtre virtuelle

Il y en a qui ont du temps pour faire des trucs extraordinaires : une paire de fenêtres virtuelles pour transformer un garage en un studio avec vu sur le Golden Gate. Ben moi j'ai pas le temps de faire des choses ordinaires chez moi en ce moment...

http://www.zapnet.fr/index.php?2010...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

dimanche 3 mai 2009

Greffe d'oranger

Je vais passé pour un obsédé de l'orange avec ma confiture, le vin d'oranges et maintenant la greffe d'oranger. Je vous promet que cela n'a rien à voir avec le MoDem. Il se trouve, qu'un oranger a été le terrain de jeu de mes années d'enfance. La maison dans le jardin de laquelle cet arbre extraordinaire pousse[1] devrait subir les affres du progrès façon promoteur. Peut-être y survivra-t-il, au fond d'un jardin gazonné où plus aucun enfant ne pourra gambader, peut être pas. Alors j'ai voulu en garder un petit quelque chose.

Un jour, il y a un paquet de temps, j'avais planté un pépin de pamplemousse qui avait germé dans le fruit. Il y a trois ans je l'ai fait greffé avec un greffon de cet oranger. Hélas, l'arbre qui en a résulté est stérile et n'a jamais fait la moindre fleur. Peut être est-ce le porte-greffe ou une incompatibilité entre le greffon et le porte-greffe. Toujours est-il que je suis un peu dépité et que depuis l'année dernière je cherche une solution.

Cet hivers j'ai cherché dans les jardineries dans lesquelles je passais, s'ils avaient des porte-greffe à petit prix. J'ai trouvé à Castorama, un petit agrume[2] qui était en vente depuis trop longtemps. Il était chétif, et n'avait même plus d'étiquette. Je l'ai eut pour 8€. Il a eut droit à une petite cure d'engrais et aujourd'hui, il pète la forme.

A partir du très bon article http://www.jardin-mundani.com/Franc... j'ai donc attaqué ma première greffe d'oranger. Après lui avoir coupé la tête juste en dessous de la greffe[3], j'ai découpé l'écorce en trois endroits et décollé avec un cutteur stérilisé à la flamme[4].

J'ai suivi scrupuleusement les indications de la greffe couronne. J'ai vu dans un bouquin qu'il pouvait être intéressant d'utiliser du fil de laine naturelle au lieu du raphia. En effet il ne faut pas oublier de supprimer le raphia dès que la greffe démarre pour ne pas l'étrangler.

Comme mon immense parc de 32m2 sert aussi de terrain de jeu à mes enfants et aux chats du voisinage, j'ai ajouté une protection supplémentaire.

Je vous raconterais la suite de ma première tentative de greffe, dans les semaines à venir.

Notes

[1] Un oranger de plus de 6m de diamètre, avec toutes les branches qu'il faut pour grimper dedans et qui fait des oranges douces tout l'hiver, si c'est pas extraordinaire !!

[2] Je n'ai pas la moindre idée, ni la vendeuse, de quel agrume il s'agit.

[3] Le but est ici d'avoir un porte greffe vigoureux et fertile.

[4] Je n'ai pas de couteau à greffer, donc j'ai pris une lame bien affutée, rougie à la flamme pour enlever toutes les trace de produit.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

mercredi 28 janvier 2009

Vin et confiture d'orange 2009

Vin d'orange en train de macérer

Cette année, petite variations dans mes deux recettes de vin d'orange et de confiture d'orange.

Tout d'abord j'ai eut une grande quantité d'orange douces ce qui m'a permis de revenir à la source de cette recette, du temps où j'habitais à Cannes avec un énorme oranger dans le jardin. Cet arbre de plus de 6m de diamètre a été un sacré compagnon d'enfance. Non seulement j'y étais perché régulièrement comme tous les enfants à qui l'on met un arbre à portée de main, mais il fournissait à toute la famille des cagettes d'oranges et des litres de jus tout l'hiver.

Je disais donc qu'avec la cagette d'orange douce que m'a donné mon oncle, en plus du souvenir, cela m'a permis de revenir à la recette d'origine qui comporte 2 oranges amères pour 15 à 20 oranges douces. Le vin qui en résulte est plus doux, forcément, un peu plus liquoreux et tout le monde ne l'aime pas, mais c'est celui que je préfère. Je ferais gouter la différence à ceux qui passeront à la maison, il y aura bien une réunion du MoDem par chez moi dans l'année.

J'ai aussi testé une simplification de la recette de confiture. Mon épouse a un nouveau robot ménager avec lequel j'ai décidé de faire du jus d'orange plutôt que la fastidieuse opération d'épluchage des oranges une fois le zest oté[1]. J'ai pris toutes les oranges sans zest, même celles amères et j'en ai fait un jus. Dans la casserole avec une gousse de vanille coupée en tout petit boûts, 2 zest coupé en très fines lamelles. J'ai obtenu un peu plus d'un litre de jus d'orange[2] dans lequel j'ai mis un paquet de 1kg de confisucre. Sur l'étiquette il disent de faire bouillir 7min, en fait j'ai été obligé d'attendre que cela réduise près de 30min, et encore, je trouve quelle est un peu trop liquide. L'acidité naturelle des oranges contrarie le gélifiant qui se trouve dans le confisucre. Je pense qu'il faudra en ajouter en plus si je conserve cette manière de faire.

Pour la stérilisation des pots, j'ai utilisé le cuit vapeur. Ça marche niquel, tout comme pour les biberons d'ailleurs[3].

Notes

[1] Ceux qui ne suivent pas, feront référence à la recette initiale.

[2] J'en ai rajouté quelque une en plus, normalement cela fait moins.

[3] Pas la peine d'acheter des trucs encombrants qui font la même chose et qui ne servent qu'à ça. De la vapeur reste de la vapeur.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

- page 1 de 2