Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 7 janvier 2017

Cette année, pas de voeux

Je suis extrêmement pessimiste en ce qui concerne notre vivre ensemble, notre collectivité, notre richesse collective... Certes individuellement, ça va passer pour la majorité d'entre nous, comme toujours, et les quelques qui resteront sur le carreau seront grosso-modo encore les mêmes, donc pas de raison de croire que ce changement de numéro d'année va changer quoique ce soit... Sauf que je nous sent glisser, perdre des choses fondamentales que je ne vois pas trop comment les retrouver ou par quoi elle seront remplacées.

  • La post vérité, savez vous ce que c'est ? C'est le mot de l'année 2016, la mécanique par laquelle le brexit ou la victoire de Trump sont arrivés: c'est quant des personnalités politiques ou en situation de pouvoir mentent grossièrement, en toute connaissance de cause, que cela devient viral dans les média traditionnels ou sociaux. Cela utilise le principe de la rumeur, en partant du principe que le démenti ou le fact-checking ne sera entendu par personne[1]. Avant réservé aux populistes, c'est maintenant employé par tous les politiques[2]. Dire la vérité ne rapporte plus aucune voix, cela en fait plutôt perdre.
  • Année électorale, longue année devant nous, en France mais aussi en Allemagne derrière avec une Europe qui risque de ne pas s'en remettre avant des années, déjà qu'elle est passablement malade. Je craint un raz de marré de l'extrême droite, notamment aux législatives avec un risque de cohabitation dès le mois de juin, bref une France ingouvernable et un gouvernement otage de ses extrémistes.
  • Projets environnementaux revus partout à la baisse après l'élection de Trump, déjà que les USA freinaient depuis longtemps des quatre fers, sans compter qu'il va falloir trouver des financements pour les politiques sécuritaires et protectionnistes que l'on nous promet.
  • Les extrémistes fanatiques ne sont pas prêt de nous foutre la paix dans leur quête de terreur. Ils ont cassé le vivre ensemble. Ils ont inoculé la suspicions au plus profond de notre société, avec son corollaire, la peur de l'autre. Comment reconstruire ça ?

Partout que je tourne la tête, je suis inquiet pour la collectivité, rien ne me rassure, alors comment voulez-vous que je vous souhaite une bonne année ? Moi, j'ai décidé de cultiver mon jardin, de m'occuper de mon nombril, il y a déjà quelques mois. Le mot d'ordre ça serait plutôt "démerdez-vous" plutôt que "bonne année", mais c'est tellement à l'encontre de mes valeurs, que je ne sais pas trop comment vous le dire, enfin si, mais vous aurez compris...

Notes

[1] Exemple avec Trump qui affirmait qu'Obama n'était pas né aux USA. Il a reconnu depuis que c'était une connerie.

[2] Fillon s'y essaye.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 18 juillet 2016

Il est urgent de garder son calme et de rester dans la mesure de ses propos

A la suite de l’atrocité qui s'est produite il y a quelques jours sur la promenade des Anglais à Nice, nous nous sommes interrogé avec Fabien Bénard le président départemental du MoDem 06 sur la pertinence d'une réaction. Certains au MoDem06 pensaient préférable de se taire, d'autre de communiquer pour évoquer la retenue que nous avons choisie d'avoir. En effet, la douleur, la colère, la frustration ont conduit de nombreuses personnes à s'exprimer à tors et à travers sur ce drame, à la recherche de boucs émissaires qui n'existent probablement pas.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 30 novembre 2015

Comprendre ce qu'est Daesh

Cet article est un peu long, mais il permet vraiment de comprendre ce qu'est et ce que veut Daesh. C'est un travail de journaliste exceptionnel:

Ce que veut vraiment l’Etat islamique

L'auteur nous met en garde contre l'idée que l'EI ne serait pas islamique. En fait d'après l'auteur, l'EI est totalement islamique et applique à la lettre la charia, la loi qui s'applique dans le califat, ce que la très grande majorité des musulmans ont renoncés à faire depuis des siècle. Ceci donnent particulièrement de relief aux positions de certains imams français qui plaident pour une lecture moderne du coran, voir même une lecture française:

Les musulmans peuvent affirmer que l’esclavage n’est plus légitime aujourd’hui, et que la crucifixion est condamnable à ce stade de l’Histoire. Nombre d’entre eux tiennent précisément ce discours. En revanche, ils ne peuvent condamner l’esclavage et la crucifixion dans l’absolu sans contredire le Coran et l’exemple donné par le Prophète.

On a à faire à une lecture très stricte d'un texte moyenâgeux écrit dans une période très troublée de l'islam. De mon point de vu de néophyte, la charia a été nécessaire politiquement pour rassembler sous la même bannière, les musulmans éclatés en une multitude de royaume. La religion m'apparait avoir été un prétexte, un peu comme l'église Anglicane née d'une volonté politique du souverain britannique de s'affranchir de la tutelle des papes.

Un chapitre entier décrit l'idéologie lié à l'apocalypse et permet de comprendre que les hommes et femmes qui rejoignent Daesh ont déjà accepté l'idée de fin du monde. Ils ne souhaitent même pas convertir à leur idéologie, puisque le nombre de survivant à l'apocalypse annoncé et faible et qu'ils veulent en être.

Lire ce texte est très éclairant, mais la conclusion fait un peu froid dans le dos.

De temps en temps, quand je croise un article exceptionnel, j'en garde une copie sur ce blog, à l'encontre des lois sur le copyright, car les sites hébergeant ces articles ont la fâcheuse tendance à les faire disparaitre au bout d'un certain temps. Je vous invite cependant, tant que cet article est disponible, à le lire sur le site d'origine sinon en voici une copie au format PDF.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

jeudi 9 octobre 2014

Je vous dirais bien...

...quelques trucs au sujet de plein de chose, mais je ne sais comment le rendre intéressant. Peut-être suis-je moi aussi las, comme beaucoup de français, désabusés par nos édiles, si médiocres, si mercantiles, si menteurs.

Un ex président de la république dont les casseroles tintent de toute part, qui se lance dans la campagne interne de son partis avec la présidentielle en ligne de mire. Les militants de l'UPM vont assurément l'élire, convaincus qu'ils sont par le complot médiatique hourdit par les vilains journalistes de gôooche. Ce mec a endetté la France pour 800 milliards d'euro, dont près de la moitié directement imputable à ses choix politiques[1]. Il a dépassé le plafond de campagne de l'élection présidentielle de 2012 du double du montant autorisé[2], mais il ne savait rien et prétend gouverner la France. Il y a régulièrement des affaires judiciaires qui lui collent aux basque: aucun président n'en a eu autant que lui, même Chirac et Pasqua en ont fait moins[3]. Et pourtant, les militants de l'UMP le veulent pour gouverner la France. Misère.


Le livre le plus vendu de la rentré est une histoire d'adultère. C'est donc ça qui fait encore un peu rêver les français, les frasques de nos dirigeants. Pendant ce temps là, les projets de loi liberticides, sous couvert de terrorisme, sont votés en douce au parlement, permettant la censure sans jugement des sites web par l'administration. Mais qui se soucie encore de la liberté d'expression ?


Des pilotes payés 7 fois mon salaire font une grève pour protéger leur corporation. Ils ont fait chier tous le monde dans tous les aéroport pendant 2 semaines pour quoi ? Rien, pour eux et des pertes pour l'entreprise les employant. A l'autre bout de l'échelle sociale, des conducteurs de métro se mettent en grève parce que leurs collègues sont sanctionnés pour avoir conduit alcoolisés. Ces gens privilégiés ont-ils perdus tout sens des réalités ?


Quelqu'un a compris ce qui se passe au moyen orient ? Je suis pour ma part assez désespéré, même si de loin, j'ai le pressentiment que le président français s'en sort pas trop mal en ce moment, mais après des mois d'hésitation qui vont coûter chers. Donc les USA ont envahi l'Iraq sur un faux prétexte d'armes de destruction massive, les copains de Bush ont fait leur business sur place et maintenant c'est fini, donc les USA se retirent du pays et les pires islamistes s'emparent d'une partie du pays avec une ville riche et du pétrole. Les mêmes fous furieux ont infiltré l'opposition au président Syrien[4] se retournent maintenant contre les opposants au dictateur pour s'emparer des villes Kurdes, que les Turcs sont bien contents de voir tomber, et donc ils font semblant de s'agiter, mais sur place. Si on regarde la carte d'un peu plus loin, on découvre que l'ennemis de toujours des USA, l'Iran, est redevenu un interlocuteur, Israël pendant ce temps là, fait sa petite guerre avec les tarés palestiniens qui envoient des roquettes livrées par les Egyptiens, qui après être passés brièvement par une démocratie, sont revenus en dictature militaire. À côté la Libye est en ruine totale et on commence à se demander si l'intervention de Srkz dans ce pays n'était pas pour couvrir le financement de sa campagne de 2007... Bordel de merde de pompe à chiotte, mais les gens normaux font comment pour vivre dans ce merdier où chaque petit chef de guerre viole et assassine à tour de bras ceux qui ne lui prêtent pas allégeance. Ne sortira-t-on jamais du moyen age ?


Bon voilà, juste quelques exemples déprimants. Je suis désolé de contribuer par ces lignes à l'atmosphère dépressive de la France, mais franchement il y a de quoi.

Notes

[1] L'autre moitié serait imputable à la crise

[2] On parle ici de près de 38 millions au lieu des 22 autorisés.

[3] Ou ont été plus discret.

[4] Que Srkz recevait en grande pompe en France, tout comme Ben Ali, ou Kadafi...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

vendredi 30 août 2013

La religion en public est une perversion

J'ai regardé il y a quelques temps sur France4 le film Agora. Dans ce film, les fanatiques religieux à la croix du IVème siècle n'ont rien à envier aux pires abrutis du croissant qui ont dégommés les tours à New York.

A bien y réfléchir, il me semble que dès que la religion se pratique en public, elle ne peut que mal tourner, virer au fanatisme, à la surenchère, à l’intolérance, à la violence, avec assurément une dérive politique combinée à une volonté expansionniste. Pourtant, il me semble que le fait religieux est une donnée qui devrait rester exclusivement en privée, au même titre que le sexe, d'où le titre de ce billet.

Comment l'on vit sa sexualité est intime et se partage peu. Il n'y a pas de guerre pour défendre telle ou telle pratique. Tien, comme par hasard, il n'y a que la religion pour se mêler de ce qui se passe sous la couette, et à arriver à en faire un problème. Car franchement, tant que personne ne sait comment fait son voisin, qui en à quelque chose à faire ? À une époque il y avait des maisons closes, aujourd'hui des clubs échangistes ou de rencontre, le parallèle peut être fait avec les lieux de culte. Tant qu'ils restent du domaine du privé, chacun fait ce qu'il lui plaît.

Lorsque la religion est privée elle est paisible, elle parle à l'individu, à son cœur. Dès qu'elle se massifie, et surtout devient visible, elle s'adresse à une foule, par essence stupide[1], avec un discours forcément simpliste.


AGORA : BANDE-ANNONCE VF par baryla

Note

[1] Tout le monde sait que le QI d'une foule correspond à la somme des QI des individus, divisé par le carré du nombre d'individu. Au-delà d'une dizaine, il ne reste plus grand-chose...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

vendredi 8 février 2013

Le rideau de fumée du débat autour du mariage pour tous

Comme le dit Yann Wehrling, le porte-parole du MoDem, "si on passait à autre chose ?". Le combat ridicule de l'UMP à l'assemblée nationale n'est là que pour masquer leurs problèmes de division suite à leur caricature d'élection interne[1]. Une bonne baston contre la gauche pour souder les rangs, quitte à mettre le feu à un sujet délicat qui demanderait à être manipuler avec des pincettes, on parle de famille là. Les milliers d’amendements fictifs noient le débat parlementaire et les éventuelles propositions pertinentes. Il clive le parlement entre majorité et opposition au lieu de les faire réfléchir ensemble. Encore une fois, le but n'est pas de redorer le débat entre parlementaires aux yeux des citoyens mais bien d'achever de les rendre ridicules, car qui va s'intéresser à ce genre de pseudo débat s'apparentant plus à une dialogue de sourd.

Et je ne suis pas certains que le gouvernement n'y a pas sa part de responsabilité en faisant traîner les choses, car il y trouve aussi sont intérêt en détournant l'attention, notamment sur les fermetures d'usines, et difficultés économiques en tout genre. La guerre au Mali a été pour le coup un excellent rideau de fumée aussi[2].

Bref, attisons la discorde entre français avec le mariage pour tous, au lieu de les unir contre la crise, c'est plus facile et ça rapporte plus politiquement. En 2014 il y a des élections à gagner que diable !

Notes

[1] Avec rappelons-le, les dirigeants des Alpes Maritimes, en première ligne de la fraude !

[2] Même si, j'en conviens, il s'avère plus utile.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

jeudi 20 octobre 2011

Du sort du dictateur

Au vue des informations qui ont été diffusées au sujet de la mort de Kadhafi, j'ai un certain inconfort, même s'il est possible de comprendre.

Les hommes qui ont tabassé à mort l'ex-dictateur, déjà blessé aux 2 jambes, avaient surement de bonnes raisons de libérer ainsi la souffrance vécue depuis des mois, voir des décennies. Mais cela n'en demeure pas moins inacceptable, d'autant plus inacceptable qu'ils se sont filmé et ont diffusé photos et films.

Car en faisant cela, ils perdent une part de leur humanité et s'abaissent au même niveau que ce qu'a fait le dictateur.

Ils ont perdu, entre autre, leur capacité à respecter autrui, que ce soit dans la vie ou dans la mort, bref à reconnaitre à l'autre une certaine dignité.

Ceci est peut être un luxe de nanti, cependant je pense sincèrement qu'il faut certains principes pour guider ses actions. Il est sûr que le dictateur n'a pas transmis par l'exemple, durant ses 40 ans de règne, ces principes à la population. Il en paie aujourd'hui le prix.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 17 octobre 2011

Sarkozy a-t-il fait quelque chose de bien ?

Sans lire tous les billets de ce blog, il est aisé de percevoir chez moi une certaine aversion pour la politique menée par Nicolas Sarkozy depuis 10 ans[1]. Pour ceux qui veulent un petit inventaire de son bilan globalement négatif, il y en aura plein dans les mois à venir.

J'ai donc fait un effort à la recherche des décisions qu'il a prises, pour en trouver qui pourraient avoir grâce à mes yeux dans le monceau de reproches qu'il est si facile de lui imputer. J'en ai trouvé 3:

  • La création du statut d'auto-entrepreneur
  • Le plan de relance de 2008
  • La participation de la France à la guerre en Libye

Et encore, aucune de ces décisions n'est satisfaisante, mais c'est un premier pas dans le bon sens à mon avis. Je m'explique :

La création du statut d'auto-entrepreneur

J'ai évoqué à plusieurs reprises la difficulté dans notre pays de créer ce que j'appel un "business non rentable", ou encore un micro business, c'est à dire une activité qui produit quasiment pas de marge de bénéfice. De fait, ce type d'activité ne peut intervenir qu'en marge d'une activité classiquement rémunératrice. Toutes notre société est basée sur des ratio de rentabilité que je trouve trop élevés, ce qui tue toutes sorte d'activités peu rentables. Par exemple, il est impossible de voir un vendeur de parapluies un jour de pluie. Quelqu'un qui irait chercher sa marchandise dans une boutique et la revendrait à la sortie d'un métro.

Le statut de micro entrepreneur lutte contre le travail au noir et peut même être un choix de vie.

Le plan de relance de 2008

Les média en ont peu parlé, mais le gouvernement, en pleine crise, a proposé aux collectivités locales d'être exonérées de TVA sur les investissements qui seraient maintenus ou lancés, juste au moment où la crise des sub-primes incitait tout le monde à la frilosité en matière d'investissement.

Il est probable que cette opération n'a pas arrangé le déficit, et on a vu des investissements qui n'auraient probablement pas été rangés dans ce type de catégorie en dehors de ce plan de relance. Mais au final, pendant près d'un an, en maintenant les investissements des collectivités, c'est une part non négligeable de l'économie qui a continué à tourner à plein alors que tous les feux étaient au rouge. Je pense que cela à contribuer à lisser les effets de la crise.

La guerre en Libye

J'en ai parlé par ailleurs. Suite aux inconséquences de début de mandat du président qui ouvrait grand les bras à tous les dictateurs susceptibles de passer des contrats avec les amis du Fouquets, l'interventionnisme et le bougisme de Srkz auront au moins servi une noble cause et restauré une partie de l'image ternie de la France.

Voilà, je ne vois pas d'autres sujets positifs à ce mandat. Pour le reste, l'essentiel des bonnes choses ont été complètement occultées ou rendues caduques par le reste des décisions prises.

Notes

[1] Et oui, même quant il était ministre je ne l'aimais pas.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 22 août 2011

Libye, la bonne nouvelle

La guerre en Libye, la première guerre que j'ai soutenu ouvertement sur ce blog[1], prend fin, après des mois de frappes aériennes et de guérilla sur le terrain, entre les mercenaires de Kadafi et la population inexpérimenté.

J'ai toujours du mal avec ces histoires de guerre, surtout quant on essaye d'avoir une idée du coût en cette période de disette budgétaire (lire ici et ). De ce que j'en lis, il serait pour cette guerre qui dure depuis 6 mois[2] entre 300 millions et 1 milliard d'euro. En théorie, les vendeurs d'armes[3] devraient rapporter de l'emploie et des taxes en France, donc il doit bien y avoir moyen de minorer le coût pour la collectivité.

Mais bon, même s'il y avait une ligne de plus sur mes impôts pour financer cette guerre, je reste convaincu que le bénéfice humain de cette intervention ne se chiffre pas aussi facilement. L'impact sur les autres états du Maghreb d'une part et même dans le reste du monde[4] est considérable. C'est le seul sujet défendu par Srkz auquel j'ai adhéré[5].

Il y a un future pour le Maghreb, le voisin de l'Europe, et si cette intervention militaire aura apporté quelque chose, c'est un retour d'une image positive de la France après les cafouillages du début des printemps arabes. A défaut d'une politique européenne qui est inexistante, si la France pouvait redevenir un allié politique, voir économique, du Maghreb, ce serait une bonne chose. Ils sont nos voisins et nous avons suffisamment de choses en commun pour être des pays amis.

Notes

[1] Ok avec quelques réticences...

[2] Commencée le 19 mars 2011.

[3] Vous savez, les copains du président qui financent la presse déficitaire.

[4] La Thaïlande a été aussi touché par des mouvements de la population pour plus de démocratie.

[5] Avec peut être, dans une moindre mesure, le statut d'auto-entrepreneur, mal fichu mais dont l'idée mérite à mon avis de continuer à être exploré.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mardi 5 avril 2011

On en revient toujours aux pépettes

En découvrant le prix d'un missile utilisé par les chasseurs français pour dézinguer les chars libyens (115000€ quand même), je me demande si la France à les moyens de sa politique étrangère ?

Il est facile de penser que cette guerre n'est peut être qu'une vitrine pour les marchands d'armes français. Il n'y a qu'un pas à faire si l'on est un peu parano pour établir un lien avec la prochaine élection présidentielle et le fait que les marchands d'armes sont aussi les financeurs des grands média français.

Pfff, ça ne me réussi pas de soutenir une guerre, c'est pas naturel pour moi, désolé.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

dimanche 3 avril 2011

Le budget éducation qui part en fumée

Source

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

jeudi 31 mars 2011

Jihad versus démocratie

Source

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

lundi 21 mars 2011

La guerre en Libye

C'est la première fois de ma vie que j'avoue être favorable à une intervention militaire, et je peux vous dire que ce n'est pas facile à assumer quant on est comme moi anti militariste primaire[1]. Je suis profondément allergique aux armes et à leur utilisation, mais ce qui se passe au Maghreb ne peut laisser un démocrate insensible.

Du coup, malgré une aversion certaine pour la politique de Srkz en général, me voilà à soutenir la résolution 1973 de l'ONU défendue et même mise en œuvre rapidement grâce à l'énergie et au bougisme du même Srkz.

Et c'est une autre raison d'être mal à l'aise, car lorsque l'on regarde un peu ce qui se dit, il semble que l'homme a bien l'intention de se servir de cette guerre à des fins électorale. Dans l'article du Monde "Le chef de guerre Sarkozy veut “arabiser” la coalition contre Kadhafi", on apprend que les avions français ont attaqués avant même que la défense anti aérienne ait été détruite, histoire d'être le premier[2]. On y apprend même que l'état major français ne sais pas trop quoi faire maintenant.

Et là, je commence à douter de la manière dont tout cela se met en place...

Notes

[1] J'ai fais mon service militaire et cela m'a grandement convaincu que l'armée était avant tout un mal, même si certain disent nécessaire.

[2] Voir peut être de forcer la mains aux autres.

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code

mardi 6 novembre 2007

The end of america

Coincé dans un fauteuil à cause d'un terrible mal de dos, j'ai déambulé sur internet et suis tombé sur cette conférence de Naomi Wolf (via Libertés & internet). La conférence est en anglais et n'est pas sous-titrée, donc non anglophones, il faudra se contenter du 2ème lien.

Lire la suite...

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

QR code