Citoyens prenez le pouvoir

Politique, logiciel libre et autres digressions de Cédric Augustin - Saint Laurent du Var (Nice Côte d'Azur - France)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Recherche

Votre recherche de UniversiteDeRentreeDuMoDem2008 a donné 10 résultats.

vendredi 12 septembre 2008

D'une université à l'autre : Seignosse versus Cap Esterel

Avant de fermer le blog évènementiel de l'UR2008, Christophe Ginesty qui en est l'instigateur a demandé à chacun des contributeur de faire un petit bilan de ce que nous y avons vécu. Je comparerais avec Seignosse mais aussi les 2 Universités d'été de l'UDF auxquelles j'ai participé depuis 2005.

Participation

Je n'ai pas les chiffres officiels de la participation, mais les organisateurs ont eut à gérer plus de 1600 personnes payantes sur les 3 jours, avec bien sûr l'impossibilité de chiffrer exactement les passants. A Seignosse j'avais noté une participation de 3000 personnes, payants et passant confondus.

Il y avait moins de petits ateliers et plus de forums thématiques par rapport aux précédents rassemblements. Cela présente l'intérêt de rassembler plus de monde et donc de réduire les besoins d'organisation, mais éloigne un peu des intervenants. Il est sûr que déplacer une personnalité pour une table ronde avec 20 participants est plus délicat que pour un forum avec 200 personnes.

Changement de temps

Depuis le forum démocrate de Seignosse, l'atmosphère a beaucoup changée. Les utopistes nous ont quitté, la réalité politique étant passée par là. La campagne municipale a permis de recruter de nouvelles tête et de décevoir ceux qui confondais démocratie et débat participatif.

Pour moi, j'ai le sentiment que notre mouvement s'est renforcé de militants plus expérimentés et plus motivés, qui savent ce qu'il est possible de faire et ce qu'ils veulent faire. Autant dire que cela a complètement changé l'ambiance. Nous traitions du projet, de la bataille et des enjeux politiques à Cap Esterel, alors qu'à Seignosse nous étions dans l'idolâtrie et l'exigence. Une sacrée maturation en 1 an.

Ce changement rapproche de l'ambiance des universités d'été de l'UDF avec une différence notable : les militants du MoDem sont là et le disent, pour construire et défendre un projet de société, là où bon nombre de militants de l'UDF n'étaient là que pour la place et les bénéfices à en tirer. Il est certain que l'approche de l'élection présidentielle et des législatives n'y étaient pas pour rien en 2005 et 2006.

Le site

Malgré les qualités du site avec une vue extraordinaire, ce n'est pas le genre d'endroit que j'apprécie. Cap Esterel est pour moi une machine à traire les touristes avec des tarifs prohibitifs pour un service quelconque. Comme je vis dans les Alpes Maritimes, la vue sur la mer ou l'Esterel n'est pas franchement le plus important. En cela je suis certainement moins sensible au cadre que ceux qui arrivent du nord. Mais nous n'étions pas là pour le paysage. Une fois dans le village vacances, personne n'en sort. Même à Seignosse, je n'ai réussi à aller à l'océan qu'une seule fois tellement il est passionnant de papoter et de refaire le monde avec les autres militants.

La distance du chapiteau à plus de 25min cassait aussi une partie de la dynamique. Je voudrais bien que plus que le cadre, ce soit la facilité pour l'organisation qui prévale dans le choix du prochain site de rassemblement. De mémoire, la Grande Motte en 2006 avait été un site très accueillant.

Conclusion

L'évolution est sensible dans les comportements et les attentes des militants présents. Ceci est pour moi de très bonne augure pour notre mouvement. Et je ne parle que des militants, d'autres ont déjà abondamment parlé du mordant des leader du Mouvement.

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

lundi 8 septembre 2008

Le filtre médiatique marche à fond

Lors de l'Université de rentrée du MoDem, François Bayrou a répété son message qu'il tient depuis 2006 : il faut travailler avec les gens compétents de tous les partis et ne pas être sectaire. Il l'a dit et martelé à nouveau. Quelle n'a pas été ma surprise d'entendre que ce message avait été interprété par les média nationaux comme un appel du pied au PS. Le parti socialiste n'a jamais été cité dans le discours de François Bayrou, si ce n'est pour comparer l'unité du MoDem face aux deux autres grandes formations politique.

Déjà avant les municipales Bayrou faisait explicitement appel aux vrais Gaulistes, aux anciens UDF de l'UMP déçus partis en 2002, aux socialistes ouverts d'esprit, aux radicaux non vassalisés, aux verts qui se retrouvait dans le projet MoDem de développement durable. Bref beaucoup de monde et pas seulement le PS.

Pourquoi France-Inter titrait tous ses journaux depuis hier sur "Bayrou fait un appel aux socialistes". N'est-ce pas encore un filtre appliqué au discours pour faire dire à Bayrou ce qui les intéresse ? C'est incroyable d'entendre un tel glissement entre le propos tenu et ce qui en est rapporté, repris en boucle immédiatement par tous les autres médias, sans se poser la moindre question jusqu'à aujourd'hui, où le propos commence a être nuancé par un "sans jamais les avoir cité".

La journaliste de France-Inter était pourtant au premier rang de la table de presse, à 25m de Bayrou. Elle doit aussi avoir des acouphènes...

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Démocratie et média

Quelques notes prises durant les prises de parole des invités du forum. Je pense que cela a été pour moi un des forum les plus passionnant. La qualité intrinsèque de tous les intervenant n'y est pas pour rien. Désolé pour le style télégraphique et les fautes. Je tacherais de les corriger par la suite.

Bayrou

Pourquoi ne peut-il y avoir de république que démocratique ?

Une démocratie suppose que les cartes soient sur la table, mais chez nous elles sont souvent sous la table. Ceci est une menace.

Qu'est-ce qui garantie le citoyen contre l'arbitraire ? La séparation des pouvoirs. Montesquieu avait séparé les pouvoirs. Dans la déclaration du conseil national de la résistance « la presse doit être protégée de l'influence des puissance étrangères (plus vraiment d'actu), du pouvoir en place et des puissances d'argent ».

La laïcité n'est pas autre chose qu'une séparation des pouvoirs.

Jean Claude Casanova

Trois façons de définir la démocratie :

  • Gouvernement de tous. Sauf à raisonner sur une petite société, il faut qu'il y ait une représentation. Montesquieu a vu le problème : la loi la plus importante dans une démocratie est la loi électorale. Le mode d'élection majoritaire des anglais qui date de 17ème siècle perdure car il ne s'adresse qu'à une élite.
  • Le mode de désignation des représentants.
  • L'égalité politique n'est pas la fin de l'inégalité. L'inégalité pose un problème délicat à l'égalité politique car les citoyens sont inégaux (richesse, influence...). Comment fait-on dans une société hétérogène pour faire la démocratie.

Le principal problème de la France réside dans sont extrême centralisation qui se cache derrière le gaulisme et la Vème république. Faite la paix ou choisissez un roi disait-on.

Cette centralisation du pouvoir est accrue par la centralisation administrative que l'on ne retrouve dans aucun autre pays européen, puisque ce sont des fonctionnaires qui dirigent les départements. Les collectivités locales ont des budgets dérisoires en regard de ceux de l'état.

Le parlement a peu de pouvoir et l'élection législative arrive après la présidentielle lui donnant une majorité permettant que tout soit décidé par le président.

La France a l'exécutif le plus puissant d'Europe mais c'est le pays qui se réforme le plus lentement. Diagnostique : la démocratie est insuffisante en France.

Daniel Schneidermann (Arrêt sur images)

Première pensée : la France a aujourd'hui les média que sont histoire lui a donné. La centralisation Française à une très longue histoire. Les média modernes naissent au 19ème siècle dans l'antichambre de Charle X. Hors télé, la rubrique reine est la politique dans tous les grand média. L'avancement des journalistes illustre que c'est par la politique que l'on progresse dans ce métier.

Pourquoi les services économiques ou étranger sont les parents pauvres ? Les média accordent une importance démesurées à la politique nationale. On y voit se développer les chroniques de la cours (ex: grossesse de Dati) dans la version la plus futile.

A cela est venu s'adjoindre la logique du marché. Les média qui, comme des tournesols, n'étaient tournés que vers la cours, ont découvert que l'information était un produit. Les sujets sont donc évalués sur leur capacité à faire du clic ou du papier (quant ça marche encore).

Les média ont d'énormes points aveugles (ex l'étranger). Qu'elle place a été donnée à l'élection du président Afgan ? Les média ont l'immense point aveugle de ce qui est hors de Paris. Le temps qu'il a fallu pour que les média réalisent qu'il y avait un problème de pouvoir d'achat car les indices officiels ne prennent pas en compte les produits de base suffisamment.

Nous avons aujourd'hui un motif d'optimisme : internet. Ce n'est pas par hasard que Bayrou est aujourd'hui entouré de 2 journalistes qui officient sur internet. On ne sait pas à quel moment se fera la bascule. Nous sommes avec un média où il est potentiellement possible de s'adresser à TOUT le monde pour un investissement minime. Ce média internet porte dans ses gènes le "participatif". C'est un média ou le professionnel concoure avec son lecteur et s'en enrichit. La technologie va venir puissamment au secours d'une situation insatisfaisante.

Bayrou, anecdote

Jamais je n'ai entendu les journalistes se plaindre au près de nous des difficultés qu'ils ont, des difficultés à exercer leur métier, à traiter des messages dont leur direction à cause de leur actionnariat pourrait avoir des difficultés.

Mercredi à la commission des finance, audition en principe publique, des protagonistes de l'affaire Tapie nommé par le gouvernement, on donné un chèque de 280 million d'€. Le rapporteur, Charle de Courson, dit que la décision d'arbitrage est sans fondement légale. L'ex président du consortium de liquidation fait une description chirurgicale qu'il n'y avait aucune base légale et aucune crainte pour l'état à suivre la procédure normal. Écho dans les média : 0. Il y avait pourtant des journalistes qui travaillaient sur le sujet. Il a fallu que certains média indépendants traitent de ce sujet pour qu'il sorte.

Laurent Mauduit (Mediapart)

Il n'y a rien de pire que la posture du journaliste arrogant. L'un des rouage de la crise démocratique française est la crise des média, care la presse est au coeur de la démocratie.

La crise de la presse française est atypique. Ailleurs il y a différents facteur qui l'explique, mais en France une seule principale cause : il y a une crise de dépendance : Dasseau pour le Figaro a une logique d'achat de part d'influence et non de part de marché car ce n'est pas son métier contrairement à Hersant. Même chose pour le Monde, Libération, les échos dirigé par des amis de Sarkozy.

C'est un capitalisme endogame (de connivence ou de barbichette), la presse est tombée dedans. Dans les autres pays, les groupe de presse sont tenu par des professionnel de la presse. En France ce n'est pas leur métier.

De la normalisation économique a découlé une banalisation éditoriale, la place pour le jeu des influences : l'indignité de l'éditorial du Monde avant le 1er tour des présidentielles . Intégrité et honnêteté de la presse économique. Médiapart a diffusé des informations fournis par des journalistes qui ne peuvent plus publié car leur actionnaire est concerné.

Il y a un problème d'oligarchie, d'endogamie, de passivité, de permissivité entre la presse et le monde économique. Système de consanguinité malsaine et la presse n'est pas la seule en en souffrir.

Avec le débat sur internet les journaliste n'ont plus l'arrogance qu'ils pouvaient avoir car d'autres sont compétents et ils peuvent le dire.

Légiférer sur internet ? C'est le seul endroit indépendant du palais. Il y a aussi un problème financier puisqu'il n'est pas possible de faire une fondation en France pour sanctuariser la presse.

Inégalité financière puisque la presse papier 2,2% de TVA alors que la presse internet c'est 19,6%, ne permettant pas aux nouveau entrants d'être à égalité de chance.

A voir, interview de Daniel Schneidermann sur la même thématique, interviewé au sortir du forum.


Itw daniel schedermann université de rentrée 2008
envoyé par mouvementdemocrate

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

samedi 6 septembre 2008

Corinne Lepage

Régulièrement je m'interroge et j'interroge Corinne Lepage sur le fait que CAP21 qui fait partie du MoDem ne s'y dissolve pas. Elle ne répond pas très précisément et certains militant MoDem comme moi s'interrogent sur la finalité de ce cloisonnement[1]. Ceci étant dit je suis ravi qu'une femme d'une telle valeur soit vice présidente de notre Mouvement.

Je suis arrivé un peu en retard au forum animé par Corinne Lepage sur « Justice et libertés publiques » et donc je ne vous ferai pas de compte rendu. Par contre cela a été une occasion de prendre du temps pour l'écouter. Cette femme qui ne paye pas de mine, ressemblant à madame tout le monde, me scotche à chaque fois qu'elle ouvre la bouche. Sur tous les sujets qu'elle aborde elle a toujours une vision contextualisée élargie, replaçant n'importe quel sujet sur lequel elle est interrogée dans le champ français et européen. Dans un langage accessible au néophyte, elle aborde des sujets d'une très grande technicité avec une connaissance des sujets impressionnante.

On perçoit aussi dans les réponses de Corinne Lepage la transversalité des problématiques environnementales. Vision globale, Europe, transversalité, précision du propos : j'ai beaucoup apprécié.

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Notes

[1] Nous serions mauvaise langue, nous dirions, lorsque nous en parlons entre blogueurs, que c'est pour avoir du poids face à Marielle pour des tractations à venir, mais nous ne sommes pas mauvaise langue...

 

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Débat de politique général

Quelques notes prises lors du débat de politique général d'hier soir (vendredi), et notamment les réponses des personnalités. Le style est un peu télégraphique, mais cela permet de garder une trace des réponses.

Bayrou
C'est un plaisir d'entendre par quelqu'un mieux que vous ce que vous pensez.

Corinne Lepage à la question "Où en est Cap21 au sein du MoDem"
Cap21 a garder une indépendance programmatique sur le développement durable car nous le faisons depuis longtemps.

Marielle sur l'Europe
Chaque mouvement départemental aura en charge de travailler sur le même programme. Il y aura un wiki qui va être ouvert. Ces comités de pilotage iront sur le terrain. Nous allon faire le tour des pays européen pour y rencontrer les habitant et les français de l'étranger. Il y aura 2 réunions dans chacune des régions avec François Bayrou.

Bayrou sur l'Europe
Je ne voudrais pas que l'on reste exclusivement dans le concept et l'abstraction et nous devons toucher du doigt et être sensible. Trouver une autre façon de communiquer.

Marielle sur le débat à l'échelle européenne
Les députés sont élut selon leur états nation. Il y a une réelle difficulté à organiser un débat à l'échelle européenne.

Jean Luc sur la même question
On ne peut pas construire l'Europe contre nos citoyen. Il faut redonner de la nécessité de l'Europe et de l'amour, d'où l'importance d'être compris par nos concitoyens. Le travail des député est tjs d'un point de vu d'intérêt général, même si vous en voyez que l'aspect franco-français. François a raison de la nécessité d'inventer un nouveau langage.

Bayrou Sénatoriale
Nous serons présent dans environ la moitié des départements. Nous ne présentons des candidats que dans les départements où nous pouvons avoir un élu ou un bon score. Des candidats crédibles. Car nous n'avons pas la puissance en étiquette pour être élu. Si le score n'est pas crédible on discrédite le mouvement. 4 sortant et 2 du mouvement. "Au stade de notre développement ce n'est pas dans le tissus de nos élus qu'est notre puissance."

Bayrou à la question « êtes vous consulté sur les décisions de changement des mode de scrutin ou les découpage »
Non. Ils ne changerons vraisemblablement pas les règles des régionales sans avoir changer les collectivités locales. Ce devrait être en 2009 une fois fait les modifs. J'ai proposé une fusion du conseil général et régional...

Corinne à la question sur une commission « femme » pour exister dans/communiquer avec les associations féminine ou féministes
Il y a près de 1500 inscrits aux commissions thématiques, 6000 connexions sur le forum. Je suis féministe mais je ne suis pas très pour mais si il y a la demande je me plierais à la majorité.

Jacqueline G : il faut parler aux femmes.

Bayrou : bizarement la question est plus sensible. Je parlerais aux femme « en mots nouveaux ».

Bayrou sur le banditisme financier
Christine Lagarde et le président de la commission des finances ont utilisés la même phrase « Est-ce que j'ai une tête à être amis avec Bernard Tapie ? ». Qu'est-ce que ça veut dire ? Les dettes fiscales de BT sont estimées à plus 70 millions d'€. Tapie n'est pas notre problème. D'habitude les aventuriers financier trouvent l'état devant eux. Sauf que ici il a trouvé un allier en la personne de l'état. Le président du CDR a rappelé que l'arbitrage dans cette affaire n'a aucune base légale. L'arbitrage est interdit pour tout ce qui concerne les établissement publics. La question se pose de ce qui est caché. Tapie va récupérer 150 millions d'€ après paiement des dettes et devenir une des plus grande fortune de France. Pourquoi ?

Bayrou : l'action électorale est fondée sur le rassemblement. Montrez votre étiquette dans votre comportement au moins autant que sur vos bulletins. Pas d'intégrisme MoDem.

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Jean François Khan : ça veux dire quoi de gauche ou de droite ?

Voici ci-dessous mes notes du brillantissime discours de Jean François Khan, que l'on sait plume acérée, mais dont j'ignorais les talents d'orateur. Il nous a offert une leçon sur l'absurdité de cataloguer les actions en fonction d'une supposée inspiration de gauche ou de droite.

J'ai été très frappé d'entendre dans les média sur le RSA « c'est une mesure de gauche », et un peu plus tard Sarkozy dire « ce n'est pas une mesure de gauche ». Mais c'est absurde : est-ce que c'est efficace, est-ce que c'est juste, est-ce que c'est vrai, quelles sont les solutions. Il faut arrêter de se laisser interpeller « le contenu on s'en fout, où est-ce que vous vous placez ! ».

On peut se poser la question du soutien de Sarkozy au président Syrien, président Syrien qui a été le premier à soutenir la Russie face à la Géorgie.

RSS : On peut discuter de l'efficacité d'un tel projet. Par contre avec le bouclier fiscal, c'est un impôt sur le capital, excluant les capitalistes.

Ce n'est pas de droite de supprimer un impôt stupide (impôt sur la fortune qui touche de l'argent dormant). On peut cependant s'interroger sur la modification de la dégressivité des droits de succession pour les gros héritage.

Un ministre disait à JFK « comment ce fait-il que vous, journaliste, ne réagissiez pas plus face à la dérive monarchiste ».

J'ai déjeuné avec 2 personnalité du PS qui m'ont dit qu'il avaient voté Bayrou, et même une qui a dit qu'elle n'avait pas voté Royale au second tour.

Une droite qui dit que c'est bon parce que c'est de gauche a un problème. Alors pourquoi démantèlent-il les 35h. La gauche ne dit jamais c'est bon car c'est de droite.

Libérer les heures sup, c'est une bonne chose, mais les défiscaliser est une injustice. Les contribuables vont payer pour la défiscalisation du patronat. Le chômage et la précarité augmentent au même niveau que les heures sup. Personne ne sait si c'est de gauche ou de droite, par contre on sait que c'est inefficace.

En Géorgie, Sarkozy, président de l'Europe s'élance et c'est normal. Par contre d'arracher une capitulation dans le marbre qui est une des opérations diplomatique les plus mauvaise. En effet c'est grace à ce traité que les Russe peuvent maintenir des hommes.

Aujourd'hui il y a 2 gouvernements : l'un monarchique et l'autre républicain. L'un qui se réuni autour du roi et l'autre autour du premier ministre. Sarkozy au gouvernement monarchique disait qu'il avait fait « un bon coup » sans le justifier. Juste faire des coup...

Supprimer la pub à la tv sans financement c'est une mesure de gauche parait-il, on devrait réimprimer le programme de la gauche, ça leur donnerait des idées.

La vérité n'est jamais au milieu. On est pas tjs au même endroit mais ont dit les choses là où elle sont.

Lorsqu'il s'est agit de dire non au fascites. Une grande partie des résistants venaient de la démocratie chrétienne et ils ne se posait pas de question de gauche ou droite.

Le modèle blairiste que nous donnions en modèle ici même l'an passé est aujourd'hui celui qui est le plus touché par la crise.

On a vu les aberrations d'un régime qui mettait l'état au milieu de tout et aujourd'hui on voit cette deuxième aberration où l'homme n'est pas au centre (capitalisme déconnecté de l'économie).

Je voudrais entendre vos responsable vous dire où on va, comment on y va et qu'est-ce que l'on fait.

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

vendredi 5 septembre 2008

Ouverture de l'université

Comme il eut été étonnant que cela n'arrive pas, l'ouverture de notre Université de Rentrée a bien sûr commencé en retard. Une militante s'est écriée en cherchant une place "comment voulez-vous que l'on gagne des élections si on commence en retard ?". Oui, bien sûr, mais bon, une université de rentrée c'est avant tout un moment de retrouvaille et de convivialité. Regarder la montre n'est pas forcément la chose la plus importante de mon point de vue.

Bayrou a dit qu'il espérait respecter les horaires mais je n'ai jamais vu un forum ou une université politique tenir son programme, et encore heureux, car sinon on n'arriverait pas à faire les liaisons entre les sites des débats, et là le chapiteau est à 25 minutes de marche minimum.

Bayrou a commencé par nous présenter le programme sans lire ses notes, avec son aveux du faible qu'il a pour les polars et donc il a expliqué la venue le lendemain soir de 3 auteurs dont Vargas pour parler de sujets qu'ils abordent dans leurs romans.

Le discours est ensuite revenu sur les sujets d'actualités et plus particulièrement sur ce qui s'est passé cet été :

  • Que ce soit les JO ou le démantèlement de la géorgie par la Russie, ces 2 évènements nous font changer d'air : après le temps de la loi est revenue le temps de la force : comment les pays européen vont-ils faire pour être pacifiquement une force ?
  • Le financement du RSA est mis sur les épaules des classes moyennes pendant que les 300 000 familles les plus aisées en sont exonérées.
  • Vendredi 13 juillet à 18h, a été accordé l'indemnité à Bernard Tapie au frais du contribuables de 400 000€, ce qui correspond à 6 mois du montant des franchises médicales payées par tous les français.
  • Toujours dans le silence de l'été est apparue au JO le décret pour EDWIGE. Une note de la CNIL nous a appris que le gouvernement bien conscient du problème ne voulais pas le publié au journal officiel. Qu'est-ce qui justifie en démocratie de constituer un tel fichier ?
  • "On touche à la poésie pure... l'enquête corse !!"

Les 3 dernières décisions du gouvernement s'appellent de l'arbitraire. "La France est une nation de citoyens et pas de sujets". Nous avons à définir ce que sont les principes qui nous gouvernent et comment l'on réagit à l'injustice et l'arbitraire.

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

Internet militant : de quoi les militants ont besoin ?

Christophe Ginesty qui est le monsieur internet de François Bayrou, a animé ce matin le premier atelier sur l'internet militant. Le principal problème de François Bayrou est de savoir comment faire travailler les militants ensembles grâce à internet. Il nous a donc présenté le projet de la rentrée pour faciliter l'internet militant : une plateforme de service sous la forme d'un portail.

Ce portail comporte plusieurs parties :

  • Forum des actes militants : contiendra toutes les ressources pour les militants et les élus sous la forme d'un forum, permettant de rassembler les expériences.
  • Le wiki des Outils du MoDem : logos, photos, discours... Mais aussi des éléments de personnalisation pour faire des blogs ou sites au look&feel MoDem avec des feuilles CSS.
  • Le wiki du Travail programmatique : fourni une plate-forme de travail ou de référencement des atelier thématiques.
  • Le bureau virtuel : un espace accessible uniquement après authentification offrant des outils de communication entre militants et pour le travail collaboratif. Je l'ai perçu comme un méta agrégateur non pas seulement de contenu, mais aussi de service.

Toute cette plate-forme est entièrement écrite en open source et donc on peut envisager de créer des applications nouvelles pour l'enrichir. Elle a été entièrement réalisée par des bénévoles, et malgré la haute technicité (tout le bureau en Ajax) n'a pas coûté un centime au MoDem.

A la question de la confidentialité des 3 premières partie du site, Christophe a rappelé qu'il faut que l'on s'ouvre et que le monte qu'au MoDem on est capable de s'organiser sur internet. Il faut que les idées soient dans le public pour qu'il ait le temps de les digérer. Si l'UMP ou le PS nous piquent nos idées ils seront en contradiction avec leurs valeurs, il sera alors facile de mettre le doit dessus.

A la question de savoir comment fait-on pour éviter que les gens aient le sentiment de travailler pour rien ? Pour filtrer les contributions les plus pertinentes dans le flot des contributions, Christophe propose un système de vote qui fait monter ou descendre le classement des contributions (type Boursorama qui lui s'appuie sur la notation des auteurs).

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

jeudi 4 septembre 2008

Et c'est pas encore commencé...

Les paquets sont calés dans le coffre bien plein, le réveil réglé pour 5h35, les chemises sont sur les cintres. Me voilà fin prêt à partir pour l'Université de rentrée du MoDem. Je devrais me coucher pour être en forme mais ces moments juste avant le départ sont rarement compatibles avec le calme et la sérénité requis pour l'endormissement.

C'est une sacrée semaine qui s'écoule et qui est loin d'être finie :

  • Formation des JeunesDem06 à l'utilisation du site départemental pour qu'ils soient indépendants (lundi midi),
  • Réunion (lundi soir) et travail sur les documents de la commission électorale départementale dont je suis membre (toute la semaine),
  • Rentrée des classes de mes petits bouts (mardi matin),
  • Tiffeur pour être beau sur les photos avec Bayrou ou Marièle
  • Réunion de l'équipe de campagne dans laquelle je suis engagé pour ces élections internes du MoDem, avec travail sur le site web de campagne (mardi soir),
  • Mise à jour du site départemental du MoDem dont je me retrouve le seul rédacteur (pendant mes pauses au boulot),
  • Configuration d'une borne internet pour L'université de rentrée (mercredi soir)
  • Mise à jour de la page des JeunesDem06 (jeudi midi),
  • Chargement du camion avec l'ordinateur pour la borne internet et les barnum pour le concours de pétanque (jeudi soir).

Entre tout ça il faut aussi justifier de son salaire auprès de son employeur et garder quelques bribes pour la famille. Vous aurez compris que le blog soit un peu délaissé ces temps-ci. Mais je vais tacher de me rattraper.

Ahhh la vie trépidante de militant du MoDem. Quant on a pas d'élection on s'en invente en interne pour garder la main !!

Blog de l'université de rentrée 2008

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux

J'y serais...

... les 3 jours, et comme les fois précédentes je tacherais de faire des comptes rendus pour ceux qui n'iront pas ou ceux qui n'iront pas dans les mêmes ateliers que moi.

A vendredi,

Tag : UniversiteDeRentreeDuMoDem2008

Partager Partager ce billet sur les réseaux sociaux